Malijet.co

Conditions d’octroi des intrants et équipements agricoles : La CAD-Mali publie les résultats de son étude

La Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali) a organisé le jeudi 14 juin 2019 à la Maison des Ainés, une conférence de presse pour partager les résultats de son études sur les conditions d’octroi des intrants et équipements agricole. La dite conférence était animée par le Directeur exécutif de la CAD-Mali, Souleymane Dembéléet le coordinateur du programme, Sabane Touré.

Au dire du Directeur exécutif de la CAD-Mali, Souleymane Dembélé, à chaque fois, qu’ils réalisent une étude ils la partage avec l’opinion. Selon lui, pour le développement de ce pays nous avons besoin de financer adéquatement l’agriculture. A l’en croire, cette étude vient à point nommé, du fait que lors du conseil supérieur de l’agriculture, le premier de la République a interpellé les dirigeants de ce secteur pour la mauvaise gouvernance. En ce sens, il dira que pour la campagne 2016, plus de 26 milliards de FCFA ont été injectés pour les équipements et plus de 58 milliards pour les intrants.

Dans son intervention, le coordinateur du programme, SabaneTouré a expliqué que les quantités totales d’engrais subventionnés ont évolué de 141. 710 tonnes en 2009/2010 à 400. 877 tonnes en 2016/2017, soit un accroissement moyen annuel de 13%. A ses dires,  le système coton occupe la part la plus importante avec 57% en moyenne sur la période 2009-2016, suivi des zones DRA avec 30 % et enfin 13% pour les offices.  Pour lui, le bilan consolidé révèle qu’en moyenne 53% des quantités subventionnées étaient destinées aux céréales contre 43% pour le coton sur la période 2009-2016.

Concernant les ressources, il a indiqué que  les ressources engagées dans les équipements s’élèvent à 22. 923 019 866 FCFA.

Pour l’élevage, notamment les intrants, il dira que de 2015-2016  3. 233 tonnes ont été octroyées sur une prévision de 90.195 tonnes et que de 2016-2017 : 6 949,17 tonnes octroyées sur un besoin exprimé de 90 195 tonnes soit 869.538 millions FCFA. Plus loin, il a fait savoir que de 2017-2018, 8283.632 tonnes octroyées sur un besoin exprimé de 90 1,95 tonnes soit 6,227 milliards FCFA. Par rapport aux équipements, il a précisé que les ressources engagées dans les équipements s’élèvent à 2. 72170 FCFA

Par rapport à la pêche, il a expliqué qu’au total pour la campagne 2017-2018, les ressources allouées ont été estimées à 1.674 034 056 FCFA dans le cadre de la subvention des intrants de pêche et pisciculture. Et pour  les équipements, selon lui, les ressources engagées dans les équipements s’élèvent à 555 549 900 FCFA. A l’en croire, les ressources investies dans les équipements campagne 2015- 2016, est de  13 milliards 661 347 840 francs CFA en hors uses.

S’agissant de la campagne 2017-2018, il évoqué qu’un montant de 12 Milliards 539 129 396 francs CFA en toutes taxes comprises ont été investis dans les équipements agricoles notamment les tracteurs et accessoires, motoculteurs et accessoires, batteuses, décortiqueuses, multicultures à traction animale. Semoirs à traction animale. Charrettes à traction animale, hache paille semi-motorisée, botteleuses motorisées, kits de cages Poilantes et accessoires, kits de piscicultures et kits de conservation et transformation du poisson. Selon le coordinateur, le coût global de ces investissements s’élève à 26 Milliards 200 477 236 francs CFA.

Ousmane Baba Dramé

 

 

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

La colère des routes: remise du rapport des missions de négociations au Premier Ministre

Industrie : Une usine de ciment voit le jour au Mali

OFFICE DU NIGER Comment l’insécurité affecte le «grenier à riz» du pays

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct