Malijet.co

Coton : Remonter la pente

L’or blanc sera au centre d’une réflexion stratégique et scientifique, du 12 au 14 mars 2020. La Semaine du coton initiée par l’Association des jeunes pour la valorisation du coton (AJVC) réunira les acteurs de la filière pour orienter leurs actions vers de meilleurs rendements et une valorisation du produit, dont le Mali est devenu le 2ème producteur de la zone UEMOA.

 

L’objectif de 800 000 tonnes de coton et de 15% de transformation et valeur ajoutée reste à atteindre. Après les 676 000 tonnes de la campagne précédente, les autorités se sont fixé cet objectif à l’horizon 2020 – 2022. Il est réaliste, mais son atteinte est encore confrontée à des difficultés.

L’un des obstacles est l’absence de convergence dans les actions, selon Abdel Rahmane Sy, le Président de l’AJVC. « Tous les acteurs travaillent de façon isolée, sans une stratégie commune ». Les industriels, dont l’objectif est d’obtenir la matière première, ne sont pas forcément conscients des difficultés des producteurs et la Compagnie malienne de développement du textile (CMDT) subit aussi des contraintes. Tributaire de la pluviométrie, la production du coton souffre aussi des impacts du changement climatique. À ces problèmes s’ajoute le désintérêt des jeunes pour le secteur. Attirés par l’orpaillage ou la migration, Ils vont de moins en moins vers cette filière, dont la main d’œuvre est vieillissante.

D’où l’engagement des initiateurs de la Semaine du coton à faire de l’entrepreneuriat jeune dans le domaine agricole l’une des priorités de leurs actions.

Les producteurs, en manque d’intrants et d’équipements, peinent à faire aboutir leurs requêtes. C’est donc pour faire le bilan de la chaîne de valeurs qu’ils se rencontrent afin d’échanger et de formuler des recommandations pertinentes à l’endroit des décideurs.

Concrétiser les recommandations

Même si elles ont été adressées à plusieurs partenaires, dont les ministères de l’Agriculture et du Commerce, l’AJVC reste sur sa faim quant à l’application des mesures recommandées. Elle espère tout de même se faire entendre des plus hautes autorités pour un suivi plus efficace.

Pour prendre en compte l’une des préoccupations du secteur, la Semaine du coton mettra un accent particulier cette année sur la production de coton bio. En raison de la promesse d’importants financements entre le Mali et la France, d’environ 64 milliards de francs CFA. « Il faut donc envisager des actions pour mettre en place ces projets » et créer plusieurs emplois, conclut le Président de l’AJVC.

Chiffres du coton :

Revenus de la population rurale : 40%

Recettes d’exportation : 22%

Recettes budgétaires : 12%

Journal du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre la propagation du COVID-19 : la BCEAO prend d’importantes mesures pour la promotion des paiements électroniques (Communiqués)

ACTUALITÉSCOVID 19 Crise du Covid-19 : Le plan de riposte du secteur financier

Transports : de nouvelles mesures contre la propagation du covid-19

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct