Malijet.co

Développement de KENIEBA Le cri du cœur d’Aliou Diallo

Entrepreneur de son état, Aliou Diallo, une des victimes de Somilo-sa, demande à la population de Kéniéba de se donner la main afin d’endiguer les difficultés auxquelles la zone est confrontée. Selon lui, les mines seront fermées tôt au tard et Kéniéba devra toujours demeurer.

«Il faut se battre pour installer d’autres usines à Kéniéba», déclare Aliou Diallo qui pense qu’il est temps d’investir afin de gérer l’après-mine, faisant ainsi allusion à d’autres localités qui peinent aujourd’hui à survivre après la fermeture de leurs mines.
Fombus

Source: Le Débat

Vous allez aimer lire ces articles

Journée paysanne : comme si de rien n’était !

Douanes maliennes : Le DG rend visite aux éléments dans les régions

Office du Niger : Les enjeux du foncier agricole au centre de la réflexion

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct