Malijet.co

EDM-sa : La section SYNACOME a déposé, hier, un préavis de grève de deux (2) jours

La section nationale SYNACOME EDM-sa (Syndicat national des Constructions civiles, des Mines et l’Énergie) a déposé hier, lundi 17 février 2020, un préavis de grève de deux (2) jours sur la table de la direction générale. Raison avancée : non application de l’accord, sur l’augmentation salariale, signé entre UNTM et le Gouvernement du Mali. Ladite grève est prévue pour les 3 et 4 mars 2020.

Dépôt d’un préavis de grève dès le lundi. C’est ce qu’a décidé l’assemblée générale de la section nationale SYNACOME EDM-sa tenue le vendredi dernier dans la cour de la direction générale de l’Énergie du Mali. Et conformément à la décision cette assemblée générale, les responsables syndicaux ont déposé hier, lundi 17 février 2020, un préavis de grève de deux jours. Les dates retenues pour cette cessation de travail, c’est le mardi 3 et le mercredi 4 mars.

En effet, les travailleurs de l’EDM-sa ont déploré, lors de l’assemblée générale de la section nationale SYNACOME de leur structure, la non application de l’accord signé entre le gouvernement et l’UNTM concernant l’augmentation salariale et le et contrat de performance. Selon les responsables du syndicat, les agents de l’EDM-sa n’ont pas, jusqu’à présent, bénéficié de l’augmentation salariale signé entre le gouvernement l’UNTM. Baba Daou et ses collègues ont également déploré l’échec de toutes les tentatives de négociation avec la Direction générale de l’EDM sur l’application de ce protocole d’accord. Le premier responsable de la SYNACOME EDM-sa affirme que depuis la signature du protocole d’accord entre le Gouvernement et Union Nationale de Travailleurs du Mali (UNTM), accordant une augmentation salariale à tous les travailleurs du Mali, son syndicat s’est mis à l’œuvre en adressant deux lettres successives à la Direction de l’EDM-sa  pour l’ouverture des négociations afin que les travailleurs de l’EDM puissent bénéficier de cette augmentation. Cette démarche, dit-il, a abouti à la mise en place d’une commission qui a dressé une conclusion. Ce que déplore le syndicat, c’est le fait que « les conclusions de cette commission n’aient pas été discutées lors du conseil d’administration » de la société.

Ce sont ces manquements qui ont poussé les travailleurs à demander le dépôt , dans un délai rapide, d’un préavis de grève. Chose qui a été faite hier, par les syndicats.

Selon Baba Daou, l’objectif de cette grève, c’est de demander l’application du protocole d’accord signé entre les centrales syndicales et le Gouvernement de la même manière que les autres services. Aussi, ajoute-t-il que le contrat de performance qui a été soumis en son temps par l’État à la Direction de l’EDM empêche les agents de bien travailler.   « Ce contrat a engendré un manque énorme en ce qui concerne les équipements, nous craignons   cette année que les populations subissent des graves difficultés pendant la période de pointe », a laissé entendre Baba Daou.

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre le coronavirus : IBK débloque 6,3 milliards de F CFA pour engraisser des criminels à col blanc

INFP/BTP : Des activités pertinentes réalisées en 2019

Production agricole : La politique volontariste porte ses fruits

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct