Embargo sur le Mali : La Côte d’Ivoire ressentira les conséquences

Se basant sur l’embargo qu’a subi le Mali en 2012 et les conséquences que la Côte d’Ivoire a connu, beaucoup d’observateurs à l’image d’un journaliste de la RTI estiment que « Si l’embargo dure dans le temps, il va impacter sérieusement l’économie ivoirienne, partenaire commerciale privilégié du Mali ».

 

 L’embargo sur le Mali est effectif depuis le jeudi 20 août 2020 comme l’a voulu le Sommet extraordinaire de la Cédéao.  En clair, tout pays membre de la Cedeao ne doit avoir avec le Mali des relations diplomatiques, économiques et financières ce, jusqu’au retour de l’ordre constitutionnel. Un confrère de la télévision nationale de Côte d’Ivoire estime qu’au même titre que le Mali, « son pays pourrait ressentir les conséquences de l’embargo s’il dure dans le temps ».

Si on ignore la durée de l’embargo, l’on peut par contre évaluer son impact sur un pays comme la Côte d’Ivoire, partenaire privilégié du Mali dans la sous-région. Et de remonter jusqu’en 2010. « En 2010, la balance commerciale Côte d’Ivoire-Mali a penché en faveur de la Côte d’Ivoire, plus de 100 milliards de F CFA ont été obtenus (selon les données du ministère du Commerce de la Côte d’Ivoire) ». Il ajoute que « Si la crise perdure,  cet excédant sera revu à la baisse voir annulé ». Donc baisse du volume des affaires, baisse des activités des entreprises, la réduction du personnel donc aura aussi un impact socio-économique.

A ses dires, l’autre grande victime de l’embargo : le port automne d’Abidjan. La période mars, avril, mai est celle au cours de laquelle le coton malien descend sur le port d’Abidjan. Sur la même période, remonte vers le Mali, les engrais, les marchandises diverses, les produits manufacturés made in Côte d’Ivoire. Mieux la communauté portuaire ajoute-t-il, avait obtenu des autorités maliennes pour la campagne 2012, le passage par le port d’Abidjan de 120 000 tonnes de coton sur les 180 000 produit par le Mali.

Dernière indication : l’approvisionnement du Mali en Hydrocarbure. Selon l’office ivoirien des chargeurs, 116 camions citernes ont été convoyés sur le Mali sur la période du 1er au 22 mars 2012 contre seulement 20 entre le 22 et le 31 mars de la même année, c’est-à-dire au début de l’embargo.

Ces données de 2012 sont des indicateurs pour 2020. Si l’économie ivoirienne est impactée par l’embargo, c’est dire que ce sont les entreprises françaises qui le ressentiront, puisque plusieurs entreprises françaises et européennes sont installées dans le pays de Houphouët Boigny. Vont-t-elles accepter que leurs économies soient impactées ?

Wait en see !

Mamadou Sidibé

Arc en Ciel

Vous allez aimer lire ces articles

Rencontre entre le directeur général de la police nationale et les chefs d’unités des commissariats de sécurité publique

Motos Taxi : Dans l’univers d’un phénomène qui bascule vers la dérive

DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE : Rencontre entre les DG et les Chefs d’unités

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct