Malijet.co

Expansion des produits Bara Musso en Afrique : La Côte d’Ivoire a déjà une succursale depuis 2017

La Côte d’Ivoire prouve l’efficacité de la production malienne à travers la Société Aminata Konaté. En effet, elle est désormais représentée en Côte d’Ivoire par l’entreprise Kalilou Doumbia, créée en septembre 2017. Avant cette date, les produits Bara Musso étaient consommés en Côte d’Ivoire à travers l’exportation des commerçants. Comme l’offre était inférieure à la demande, les premiers responsables ont jugé opportun d’installer une succursale en République de Côte d’Ivoire.

 

 Aujourd’hui, Dieu merci la société marche à merveille en terre ivoirienne. La rareté des produits ne s’affiche plus fréquemment. La distribution des produits fonctionne à hauteur de souhait selon les responsables. Notons que les Ivoiriens consomment nos produits en abondance ce qui dénote la confiance que la population ivoirienne à envers la Société Aminata Konaté. Le gout que les Ivoiriens trouvent dans nos produits démontre également l’efficacité de la production malienne à l’étranger. C’est aussi l’objectif de la SAK : montrer aux autres que les Maliens peuvent mieux faire.

Les entraves de l’administration posent d’énormes difficultés à la bonne marche de la boutique, mais les promoteurs sont toujours à la recherche de solutions pour mieux gérer les affaires. Selon M. Cissé de la Côte d’Ivoire, la distribution des produits se passe de la même manière que le Mali. Les hôtesses prennent des produits dans les magasins pour les distribuer aux détaillants. Il y a également  les boutiques Bara Musso, pour faciliter l’accès aux clients. Les produits sont disponibles.

Selon le PDG Bourama Doumbia, depuis la création de l’entreprise succursale à Côte d’Ivoire, il n’y a plus de difficultés d’exportation ni rareté des produits.

Comme l’a si bien dit le PDG un travail bien fait n’est jamais perdu, c’est ce qui fait la force de la Société Aminata Konaté (SAK). Et d’assurer que tous les produits de Bara Musso au Mali, sont disponibles également en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui entre les deux pays, il y a un partenariat fort pour l’avancée de la société et la disponibilité des produits en Côte d’Ivoire.

La Rédaction de Bara Musso

Vous allez aimer lire ces articles

YANFOLILA : rencontre sur les conséquences de l’utilisation des produits chimiques dans l’orpaillage

1ère session du comité de pilotage PACEM : Plus de 8 milliards de FCFA pour la compétitivité de l’économie malienne

Engagements de la BOAD au Mali : Le président IBK reconnait les soutiens financiers de l’institution spécialisée

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct