Exploitation de ses permis miniers par les chinois : La société minière Barrick Gold Corporation tire la sonnette d’alarme

À la faveur de sa conférence de presse trimestrielle qu’elle a organisée dans les locaux du complexe minier de Loulo-Gounkoto, l’entreprise minière Barrick Gold Corporation a fait montre de son indignation contre l’exploitation illégale de ses permis minier qui constitue l’une de ses préoccupations majeures de l’heure. C’était ce lundi 26 octobre 2020, sous la présidence du Président Directeur Général de la compagnie minière, M. Mark Bristow, en présence de plusieurs autres responsables de la société.

D’entrée de jeu, Mark Bristow s’est réjoui de la mise en place d’un gouvernement de transition dirigé par des civils. « Nous restons disponibles pour faire partie de l’avenir du Mali », a-t-il déclaré. Cette volonté manifeste s’explique par la contribution de sa société historique Randgold Ressources à l’économie nationale à hauteur de 7,4 milliards de dollars sous forme d’impôts, de redevance, de salaires et de paiement aux fournisseurs locaux au cours de ses 24 dernières années. Toutefois, les responsables de Barrick ont tenu à préciser que la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus n’a pas impacté les activités de production. La preuve en est que le complexe Loulo-Gounkoto au cours de cette année 2020, a produit à travers des dispositions, 526Koz. C’est pour dire que le Complexe Loulo-Gounkoto de Barrick Gold Corporation qui est en passe d’atteindre ses prévisions, reste en bonne voie pour la réalisation de ses prévisions de production en 2020 malgré les défis.
En effet, le PDG Mark Bristowdit a attribué cette prouesse à la relation de la société avec ses partenaires au Mali et à sa philosophie de partager des bénéfices qu’elle crée avec les parties prenantes locales. Parlant toujours de réalisation, Mark dira que le Complexe Loulo-Gounkoto a payé 160 millions de dollars en cette année 2020. À cela s’ajoute, la finalisation en cours de la première centrale solaire de 20MW qui diminuera la consommation d’énergies fossiles. Cependant, au-delà de ces performances, Barrick Gold est confrontée à un sérieux problème au Mali. Il s’agit de l’exploitation illégale de ses permis qui a atteint une autre dimension avec l’implication des chinois. Lesquels continuent de développer des camps avec l’utilisation des excavateurs et camions. Selon les responsables de Barrick, le phénomène perdure malgré tout. Mieux, ils ont évoqué l’urgence et la nécessité d’arrêter le plus vite possible ces illégalités qui ne profitent point à Barrick. Et de conclure en invitant les nouvelles autorités à s’y impliquer afin de permettre à la société de poursuivre sa contribution à l’économie malienne.

Adama Coulibaly

Nouveau Réveil

Vous allez aimer lire ces articles

Entre nous: Enfin un nouveau laboratoire d’analyse d’hydrocarbures verra le jour dans 7 mois

ATTENTION, PRODUITS IMPROPRES A LA CONSOMMATION DANS NOS MARCHES : LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA DOUANE ALERTE

Système de riziculture intensive : Une technique pour accroître la production du riz

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct