Exploitation minière au Mali : le premier ministre reçoit une délégation Canadienne

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a reçu hier en audience à la Primature, une importante délégation canadienne conduite par le directeur financier de la société d’exploitation minière, B2Gold, Michael Cinnamond. Il était accompagné, entre autres, par la chargée d’affaires à l’ambassade du Canada dans notre pays, Marie Legault et le directeur pays de B2Gold, Mohamed Lamine Diarra.

 

À la fin de la rencontre, le directeur financier de B2Gold a confié à la presse que les discussions avec le chef du gouvernement ont essentiellement porté sur le renouvellement d’un des permis d’exploitation de sa société. Il s’agit précisément du permis d’exploitation de Ménankoto, une localité proche de la mine de Fékola (Région de Kayes). Selon Michael Cinnamond, il s’agissait pour sa délégation de voir quel est le statut de ce renouvellement avec les autorités maliennes.

Visiblement satisfait, le responsable minier a salué les qualités d’écoute du Premier ministre pour l’attention particulière qu’il a accordée à tous les sujets évoqués durant la rencontre.

«Nous avons toujours eu une relation très fructueuse et pleine de succès avec les autorités du Mali», s’est réjoui le directeur financier de B2Gold. Pour ce dernier, ce succès est dû en grande partie aux activités d’exploration de sa société qui souhaite continuer au Mali pour pouvoir développer l’activité minière », a-t-il annoncé, avant de souhaiter que l’or puisse davantage briller pour les Maliens.

B2Gold est une société minière aurifère canadienne implantée dans notre pays depuis plusieurs années.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

RAS BATH LANCE DES PIQUES APRES SA LIBERATION : « ILS ONT PRIS RASTA PHYSIQUEMENT MAIS JE DIS AUX PANTINS COLONELS DIAW, WAGUE, MAHMOUD DICKO, JE SUIS LIBRE ! »

ASSASSINAT DE SIDI BRAHIM OULD SIDATI : LE GROUPE DE SOUTIEN A L’ISLAM ET AUX MUSULMANS (JNIM) DIRIGE PAR IYAD AG GHALI NIE CATEGORIQUEMENT SON IMPLICATION DANS CE CRIME

Délestages : investir 2 300 milliards CFA pour y mettre fin

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct