Fekola : B2Gold augmente sa capacité de traitement de la mine

Les travaux d’augmentation de la capacité de l’usine de traitement à la mine d’or malienne Fekola sont achevés. B2Gold précise que l’usine rénovée traitera annuellement 7,5 millions de tonnes de minerai, ce qui lui permettra d’accroître sa production d’or.

Au Mali, la compagnie minière B2Gold a annoncé, le 10 septembre2020, la réussite de son projet destiné à augmenter la capacité de l’usine de traitement à la mine d’or Fekola. Avec la mise en service de l’usine rénovée environ un mois avant la date prévue, Fekola peut désormais traiter 7,5 millions de tonnes de minerai par an. Cela contribuera à accroître l’apport de la mine dans les chiffres de production globaux de la compagnie.

Selon les détails fournis par B2Gold, un test de performance a déjà été réalisé fin août et les résultats obtenus ont dépassé les estimations. L’usine dispose d’un bon débit et les performances en matière de récupération d’or sont excellentes. Il ne reste, apprend-on, qu’à achever quelques finitions mineures d’ici mi-septembre.

La compagnie vise une production comprise entre 1 et 1,05 million d’onces d’or pour l’année, à un coût global allant de 780 à 820 $ l’once. Pour y arriver, outre Fekola, B2Gold dispose d’une mine d’or en Namibie (Otjikoto), mais aussi d’actifs aux Philippines et au Nicaragua

 Yorosso :

Une ambulance saute sur une mine

 Une ambulance transportant un malade a sauté sur un engin explosif, le vendredi dernier, dans le cercle de Yorosso. Selon des sources locales, le bilan est de 4 morts et un blessé. Le rescapé a été évacué au centre de santé de référence de Yorosso. Toujours dans la même zone, précisément dans la commune de Boura, les corps sans vie de deux agents des eaux et forêts ont été également découverts. Ils avaient été enlevés, le jeudi 10 septembre dernier, par des bandits armés sur des motos.

Bankass :

 6 morts et des blessés lors d’une attaque

 Des hommes armés non identifiés ont attaqué le village d’Ogoboro dans la commune de Tori le jeudi dernier. Selon des sources locales, le bilan serait de 6 personnes tuées, une dizaine de blessées et des bétails emportés. La situation était calme le vendredi dernier. Cependant la psychose règne au sein de la population.

Diré :

 Chavirement d’une pinasse

 Les corps des deux personnes portées disparues après le chavirement d’une pinasse, le mardi 8 septembre dernier,à Tienkour dans le cercle de Diré, ont été retrouvés deux jours après. Ils ont été remis à leurs familles. La pinasse quittait la foire hebdomadaire de Diré pour se rendre dans la commune rurale de Haïbongo. Selon les autorités locales, des enquêtes sont toujours en cours pour déterminer les causes de l’accident.

Ségou :

 Attaque contre les FAMas

 3 soldats ont trouvé la mort et cinq autres sont portés disparus dans une embuscade lancée, le mercredi9 septembredernier, par des groupes armés terroristes dans la région de Ségou (Centre), a annoncé jeudi le ministère de la Défense et des Anciens combattants dans un communiqué.”Le 9 septembre, aux environs de 14h30, une patrouille des FAMas (Forces armées maliennes) est tombée dans une embuscade tendue par des groupes armés terroristes à environ 3 km de leur emprise, dans le secteur de Diabaly, région de Ségou”, a-t-il indiqué, ajoutant que cinq soldats étaient portés disparus. Il s’agit de la quatrième attaque subie par les FAMa après le putsch du 18 août 2020 qui a conduit à la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta.

10 soldats, selon le ministère, avaient été tués lors d’une attaque menée, le 3 septembre dernier, à Guiré, au nord de Bamako. 4 gendarmes et 4 soldats avaient été tués respectivement les 22 et 27 août 2020 dans la région de Mopti (Centre).

Macina :

 Coupure d’électricité

 La ville de Macina connaît, depuis la semaine dernière, une rupture dans la fourniture d’électricité. Selon les responsables de la société Énergie du Mali sur place, les bâtiments où sont installés les groupes électrogènes ont été inondés suite aux grandes pluies de ces derniers jours. Mais ils rassurent que des travaux sont en cours pour évacuer l’eau et rétablir l’électricité.

Rassemblées par la Rédaction

Source: Journal l’Aube-Mali

 

Vous allez aimer lire ces articles

ECO : la monnaie qui se fait désirer

Exportation du bétail sur pied : un manque à gagner pour l’économie nationale

Mali : Diadié dit Amadou Sanakaré élu président du patronat (CNPM) mais contesté par son rival

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct