La visite du président IBK à Kayes lui aura été une  occasion d’exprimer sa détermination face à la réussite de la mission gouvernementale. En pleine intervention lors de l’inauguration de l’adduction d’eau, il n’a pas pu s’empêcher de mettre en garde ses ministres qui agissent selon leur bon vouloir. A ceux-ci, il a brandi la menace de renvoi pur et simple en cas de remaniement.

ibk ibrahim boubacar keita chef etat malien president conseil cabinet ministre

Intervenant après le discours bilan du ministre en charge de l’Energie et de l’Eau, le président IBK n’y est pas  allé avec le dos de la cuillère pour réaffirmer à ses ministres sa fermeté concernant la mise en œuvre de sa promesse présidentielle « Pour le bonheur des Maliens ».

ibk ibrahim boubacar keita president malien visite kayes gouverneur malick alhousseini maiga ministre energie eau potable

C’est pourquoi, sans recourir à la langue de bois, il a remercié, Malick Alhousséynou  d’avoir écouté d’une oreille attentive ses instructions et de les avoir mis en pratique. « Mais, il n’est pas le seul ministre » a-t-il déclaré. Selon IBK, le président donne des consignes au Premier ministre et ce dernier les transmet aux autres membres du gouvernement. « Si un ministre est chanceux, Dieu lui donnera une oreille attentive, il écoute et la met en pratique » a-t-il affirmé.

Mais par contre, selon toujours le ‘’Mandemassa’’ le ministre qui n’est pas chanceux n’écoute pas et ne met pas en application les consignes du président de la République. « Ce dernier sera chassé du gouvernement » a-t-il lancé pour une deuxième fois.

En plus, de façon très claire, IBK dira qu’il ne soutiendra sous aucun prétexte un ministre dans sa mauvaise gestion de son portefeuille.  C’est pourquoi, il soulignera qu’il n’a pas mérité la confiance des Maliens pour s’amuser ou de s’en moquer. « Mais plutôt de les rendre service pour le bonheur de tous les Maliens » a-t-il affirmé

Selon toujours le président IBK, il serait inutile de cheminer avec toute personne incapable de l’aider à accomplir cette mission.

Par ailleurs, d’autres ministres ont reçu des remerciements de la part du président de la République pour leur attachement aux consignes. Il s’agit entre autres, du ministre en charge du département des Equipements et du Désenclavement, Traoré Seynabou Diop et de ses homologues de l’Agriculture Nango Dembélé et  celui en charge du Développement Industriel.

En tout cas, après une  déclaration l’on est tenté de dire qu’en perspective du prochain remaniement ministériel qui s’annonce dans l’horizon ces ministres cités seront reconduits dans leur fonction. A moins qu’on ne soit devant un scénario identique à celui d’ Alpha Oumar Konaré et Drissa Kéita de la CMDT.

 

Par Moïse Keïta

Le Sursaut