Malijet.co

Finances : Le patron de la BDM aux commandes du bureau APBEF Mali et de la Fédération de l’UEMOA

L’année 2019 commence bien pour le grand banquier malien, Bréhima Amadou Haidara, non moins Directeur général de la Banque du Développement du Mali, (BDM). Nommé président du bureau Mali de l’APBEF et celui de la Fédération de l’UEMOA, le chérif banquier a bénéficié d’une double promotion avec ces deux titres.

Un véritable témoignage de la confiance de ses collègues du Mali et ceux de l’espace UEMOA. Il remplace depuis le 21 mars dernier, Madame Sidibé Coumba Touré, présidente sortante du bureau Mali de l’APBEF et administrateur et Directeur général de la « Banco da África Ocidental » de la Guinée-Bissau. Mr Romélu PIRES, du bureau APBEF Guinée Bissau, de la Fédération dans l’espace l’UEMOA.

Qui est Bréhima Amadou Haidara?

Le désormais président de l’APBEF Mali et de la Fédération APBEF de l’UEMOA est un banquier chevronné qui occupe la direction du groupe bancaire BDM depuis le 7 janvier 2017.

Bréhima Amadou HAÏDARA est un adepte de la bonne gouvernance et un leader charismatique, un visionnaire qui a su emmener la BDM à un niveau jamais atteint : élue meilleure banque de l’Afrique de l’Ouest de l’année 2018, lors des cérémonies des African Banker Awards le mardi 22 mai 2018, à la tribune de l’ Assemblée annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), à Busan en Corée du Sud, soit 17 mois après sa nomination à la tête de la banque au symbole du cauris.

Le diplômé professionnel de l’Audit Interne (DPAI) de l’IFACI (Institut français de l’audit et du contrôle interne) en 2009 a un bagage intellectuel et une expérience avérée dans le contrôle et le management des banques.

Titulaire d’un troisième cycle en Audit international et contrôle du Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) de Dakar en 1998 d’où il sorti deuxième (2ème) de sa promotion, Bréhima Amadou Haïdara a obtenu en 1996 le Diplôme en audit interne de l’Ecole supérieure d’assurance et de management (ESAM) d’Abidjan, après une Maîtrise en Economie financière de l’Ecole nationale d’administration (ENA) d’Alger en 1987 toujours classé deuxième (2ème) de la Promotion.

Il obtenu avec mention Bien la première partie de son BAC au Lycée technique de Bamako, le patron de BDM-obtient dans le même lycée la seconde partie de son baccalauréat l’année d’après en série mathématique technique économie (MTE) avec mention Assez-bien.

Depuis l’homme ne rate pas d’occasion de renforcer ses connaissances dans de grandes écoles, instituts et autres ateliers de formation de banquier à travers les quatre coints du globe.

C’est ainsi qu’il a suivi en févier-juillet 2013 la formation sur la méthodologie d’élaboration de la cartographie des risques assurée par l’AMARE (France) et des cours en décembre 2012 sur les évolutions récentes de la supervision bancaire, organisés par l’IBFI à Paris (France) sur la formation sur la gestion des crises bancaires et politiques de restructuration avec le FMI ; Cours sur Bâle 2 avec la BRI; cours sur les marchés financiers et le financement du développement à Abidjan (RCI) ; Cours sur la programmation et les politiques financières organisé par l’Institut Multilatéral d’Afrique du FMI à Tunis; Cours régional sur la gestion macroéconomique et secteur financier organisé par l’Institut du FMI à Washington ; Cours régional de programmation et politiques financières organisé par l’Institut du FMI à Dakar ; Formation sur l’inspection et la surveillance des Systèmes financiers décentralisés au Québec, sous l’égide de l’ACDI ; Séminaire atelier sur le capital-risque organisé par la BCEAO à Dakar et de nombreux autres cours de perfectionnement, au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire etc.

Ainsi en acceptant de diriger l’une des plus grandes associations professionnelles de banques et d’établissement financier d’Afrique, Brehm Amadou Haïdara entend donner un nouveau souffle à cette institution, comme il a su le faire avec la BDM.

Mohamed Naman Keita

 

Vous allez aimer lire ces articles

Pénurie de Gaz à Bamako : L’Etat doit 7 milliards de FCFA au Groupement des Professionnels du Gaz Domestique

Mine d’or : Hummingbird Resources veut rembourser toutes ses dettes d’ici 2021

Le coin du banquier : Opposition au paiement d’un chèque

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct