Malijet.co

Gao : Distribution gratuite de plus de quatre mille tonnes de vivres

 Le ministre commissaire à la Sécurité alimentaire, Kassim Denon, a lancé, jeudi, dans la cour du Programme alimentaire mondial (PAM) à Gao, les opérations de distribution gratuite de 4049 tonnes de céréales de l’Etat du Mali mises à la disposition du PAM, au titre de l’année 2019, a constaté l’AMAP.

Le maire de la commune urbaine de Gao, Boubacar Dacka Traoré, a déclaré que ces vivres, dont la distribution concerne les Cercles de Gao, d’Ansongo, de Bourem et Almoustrat, réconforteront « sans nul doute les populations déjà affectées par la crise de 2012 à laquelle vient s’ajouter l’insécurité » qui, selon M. Traoré, a provoqué beaucoup de déplacés dans la Région de Gao.

Le gouverneur de la région de Gao, le général Sidiki Samaké, pour sa part, a indiqué que depuis la crise de 2012, les activités de développement de la Région sont en baisse suite à la dégradation de la situation sécuritaire qui, selon lui, a entraîné un déplacement massif des populations dû aux conflits inter et intracommunautaires des zones de production vers les milieux urbains et semi urbains.

 

Il a précisé que la faible production consécutive a créé une situation d’insécurité alimentaire causant des cas de malnutrition chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes au niveau des populations en général en particulier des couches vulnérables et les déplacés.

« Selon les données du cadre harmonisé du système d’Alerte précoce  (SAP) projetée aux mois de juin à août 201, les zones à risque d’insécurité alimentaire (phase 3 à 5) se présentent  comme suit : cercle de Gao : 22 416 personne soit 7%, cercle d’Ansongo : 10 584 personnes soit 6% et le cercle de Bourem : 32 668 personnes soit 21% » a estimé le gouverneur.

Le gouverneur de la région de Gao a exhorté l’ensemble des commissions de distributions de donner ces dons à leurs bénéficiaires.

La représentante du PAM au Mali, Mme Silvia Caruso, a saisi l’occasion pour saluer l’adoption récente de la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle par le gouvernement du Mali, à travers le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) et l’ensemble de ses partenaires.

« Le PAM accompagne le gouvernement du Mali dans ses efforts pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Cela est un des objectifs essentiels de développement durable qui s’inscrit en droite ligne du combat pour la faim zéro », a déclaré Mme Caruso. Elle a ajouté que ce don du gouvernement malien est une première et souligne les bonnes relations que le PAM entretient avec le Mali, à travers son collaborateur opérationnel privilégié qu’est le CSA. « Ce stock de vivres permet au PAM de fournir des rations complètes constituées de céréales, de légumineuses, d’huiles et de sel iodé, procurant 2100 kcal à environ 300 000 Maliens et Maliennes » a estimé la représentante du PAM au Mali qui a renouvelé ses remerciements au gouvernement malien pour leur bonne collaboration et les partenaires donateurs.

Le ministre commissaire à la Sécurité alimentaire, Kassim Denon, a révélé que « selon l’évaluation de la situation alimentaire et nutritionnelle, au titre de la campagne agricole 2018-2019 par le système d’Alerte précoce (SAP) et validée par le Cadre harmonisé de l’espace CILSS, depuis le mois de juin 2019 à maintenant, 2,83% de la population malienne soit 548 644 personnes qui vivent en phases crise et urgente.

« Parmi ces personnes, 83 141 vivent dans la Région de Gao représentant 15.2% des populations les plus vulnérables du Mali, c’est-à-dire 548 644 âmes, et 11.2% de la population totale de la Région de Gao. S’agissant des personnes vivant dans la phase 2 ou stress, elles sont au nombre de 3 244 417 soit 16,71% de la population totale du Mali dont 230 416 personnes à Gao, soit 7.1%. Cela correspond à près 32% de la population de totale de la Région », a poursuivi M. Denon.

Il a ajouté que toutes ces personnes ont besoin d’une assistance alimentaire gratuite ou d’une assistance non alimentaire. C’est pourquoi, le CSA, les partenaires techniques et financiers et les ministères sectoriels, se sont mobilisés autour du Plan national de réponses aux difficultés alimentaires pour la période de soudure 2019. C’est dans le cadre de cette synergie et d’action  d’accompagnement des populations vulnérables, que l’Etat, à travers le CSA et le PAM ont décidé d’apporter une réponse commune dans la Région de Gao par une distribution alimentaire gratuite de 4049 tonnes de céréales.

Cette distribution spéciale est la concrétisation du partenariat entre le CSA qui a mis à la disposition du PAM les vivres qui seront complétés par des transferts monétaires et des compléments comme l’huile et le haricot.

Kassim Denon a saisi l’occasion pour féliciter, au nom du Premier ministre Boubou Cissé, l’administration et les élus des Régions de Mopti et Ségou pour la réussite de l’opération du programme spécial des 8 000 tonnes lancé, le 04 juillet 2019 à Mopti, par le Chef du gouvernement.

Le ministre commissaire à la sécurité alimentaire a exprimé l’espoir que « les partenaires techniques et financiers ne manqueront pas de soutenir cette volonté du gouvernement pour un Mali plus résilient face aux chocs multiformes, notamment climatique et financier ».

AT/MD 

Source: AMAP

 

Vous allez aimer lire ces articles

Entretien des routes : seulement 30% des fonds nécessaires sont mobilisés chaque année

ANSONGO : les cultivateurs inquiets face la rareté des pluies dans le cercle

GROGNE A TOMBOUCTOU, GAO ET MENAKA : Quand le gouvernement joue au sapeur pompier pour masquer son manque de vision

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct