Malijet.co

Gao : Mission de la CCIM conduite par le ministre de l’Industrie et du commerce, Mohamed Ag Erlaf

Une mission de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) conduite, conjointement par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf, et le président de la Chambre de commerce et de l’industrie du Mali, Youssou Bathily est en visite de terrain à Gao, depuis mardi, a constaté l’AMAP.

 

Le secrétaire administratif de la Chambre de commerce régional de Gao, Hachimi Touré, a guidé le ministre et sa délégation sur le chantier du siège de la Chambre de commerce régional de Gao. Les missionnaires ont constaté un léger retard dans l’exécution des travaux du bâtiment de la part de l’entreprise. Après la visite du chantier, Mohamed Ag Erlaf a rencontré les commerçants de la Région de Gao pour parler de leurs difficultés professionnelles.

Le porte-parole des opérateurs économiques de Gao, Boubacar Dicko, a dit que certains commerçants ont été victimes d’un incendie qui a ravagé les commerces de Gao. « Ainsi, nous avons besoin du soutien de l’Etat pour la relance économique de Gao », a ajouté M. Dicko.

D’abord, le président de la CCIM, Youssou Bathily, a souligné que dans le plan de mandature 2015-2020 de la Chambre de commerce et d’industrie, il avait été programmé, un programme d’investissement dont le siège de la Chambre de commerce régional de Gao.

M. Bathily a poursuivi qu’au cours de la rencontre, les opérateurs économiques de la région ont exprimé au ministre de l’Industrie et du Commerce les problèmes dans l’exercice de leur profession. « Parmi ces difficultés, on retient le mauvais état de l’axe Gao-Sévaré, l’absence de services financiers dans la Région, le problème de transit des marchandises en provenance du Niger ainsi que le Projet d’appui aux commerçants qui est devenu le Projet de formation des acteurs du commerce de détail (PROFAC) dont les opérateurs économiques de Gao ne bénéficie pas jusqu’à présent.

« Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf, a promis d’améliorer les conditions des opérateurs économiques de Gao », a déclaré le président de la CCIM. Youssouf Bathily a estimé que le coût de réalisation des travaux se chiffre à environ 400 millions de Fcfa.

La délégation a été accueilli par le directeur de cabinet du gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré, en compagnie du personnel du Gouvernorat.

AT/MD (AMAP)

AMAP-Gao

Vous allez aimer lire ces articles

ANSONGO : les cultivateurs inquiets face la rareté des pluies dans le cercle

GROGNE A TOMBOUCTOU, GAO ET MENAKA : Quand le gouvernement joue au sapeur pompier pour masquer son manque de vision

Infrastructures : Les routes causent de grandes frustrations

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct