Malijet.co

Grève à EDM : coupure d’électricité sur 60% du réseau

Le Syndicat Libre du Secteur de l’Énergie entame ce mercredi 7 novembre un arrêt de travail de deux jours. Cette grève fait suite, selon le syndicat, à la non satisfaction des points de revendications. Elles sont relatives à l’augmentation des salaires, aux primes de risque des agents des zones d’insécurité. Selon le secrétaire général du syndicat, ce mouvement de grève sera marqué par une coupure de 60% de d’électricité dans toutes les localités couvertes par EDM.

La dernière négociation avec la direction générale n’a pas permis de trouver une solution aux revendications. Selon le secrétaire général du Syndicat Libre du Secteur de l’énergie, sur les 26 points de revendications, seulement 2 ont été satisfaits. « C’est ce qui entraîne cette grève de 48 heures », explique Mamadou B Touré.
Selon le syndicaliste, les points de revendication sont entre autres l’augmentation des salaires de 25%, une prime d’indemnité de 75 mille francs pour les agents dans les zones d’insécurité ou encore l’amélioration des conditions de travail des agents de la centrale de Balingué. Selon le secrétaire général du syndicat, cette centrale est pratiquement entourée d’usines de tannerie qui dégagent des odeurs nauséabondes« Cela rend les conditions de travail impossibles à nos agents », dixit-il.
« On n’a pas dit tout et tout de suite ». C’est ce qu’affirme le secrétaire général, avant d’ajouter qu’ils sont ouverts au dialogue. Toutefois, selon lui, depuis le dépôt du préavis de grève, aucune volonté de dialogue n’a été exprimée par le gouvernement. Pour lui, ce dernier doit au moins « négocier avec les partenaires sociaux et de tomber d’accord sur des principes ».
Cet arrêt de travail intervient 2 jours après la fin de la grève de près de trois mois des magistrats. Il concerne toutes les zones sous la couverture de l’EDM. Il est prévu tout de même, le service minimum avec une fourniture d’électricité de 40%.
De la vendeuse de glace, au boutiquier en passant par les fonctionnaires, les consommateurs expriment leurs inquiétudes face à cette grève annoncée des agents de l’EDM. Selon eux, cet arrêt de travail va avoir une incidence grave sur leurs activités.
Écoutons ces quelques réactions des Bamakois.

Cette gréve intervient au moment où il y a un bicéphalisme au sein du syndicat libre du secteur de l’énergie SYLSEM. Certains membres du syndicat ont fait un communiqué pour lever le mot d’ordre de gréve du 7 au 8 novembre et rassurer les populations de la non interruption de la fourniture d’électricité.

 

Source: studiotamani

Vous allez aimer lire ces articles

Communiqué du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

BAD-BDM SA : 30 millions d’euros pour le secteur privé

Privatisation des entreprises d’Etat : Un tournant nécessaire

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct