Malijet.co

Hôtel du Cinquantenaire de Sikasso : Et la fête a failli se gâter, faute d’électricité

Le réseau interconnecté d’EDM a lâché une partie de la ville, plongeant dans le noir total l’hôtel ou le Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaiga offrait un diner officiel à ses homologues de Cote d’Ivoire et du Burkina Faso à l’occasion du lancement de la ZES-SIKOBO. Mais ou était le DG Sambou Wagué de EDM ?           

Grosse frayeur à l’Hôtel du Cinquantenaire de Sikasso en cette nuit du 13 mai. Au cours du dîner officiel offert par le Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaiga à ses homologues de Cote d’Ivoire Amadou Gon Coulibaly et du Burkina Faso, Paul KabaThieba, le réseau interconnecté d’EDM a lâché une partie de la ville de Sikasso, plongeant l’Hôtel et ses environs dans le noir total. La nervosité des services de sécurité des trois personnalités ne pouvait échapper à personne, pas plus que la panique des services de protocole. Mais ni le Directeur général d’EDM, ni ses services n’ont été aperçus à l’hôtel du Cinquantenaire, au cours de cette nuit ou le Mali a été pour le moins gêné.

Ce lundi 14 mai 2018 consacrait à Sikasso le lancement de la Zone Economique Spéciale des régions frontalières Sikasso – Korhogo – Bobo Dioulasso (ZES-SIKOBO) sous la présidence effective des Premiers ministres SoumeylouBoubèyeMaiga du Mali, Amadou Gon Coulibaly de la Côte d’Ivoire et Paul KabaThieba du Burkina Faso. En prélude à cette grande journée de l’intégration, marquée par le lancement officiel de la Zone et l’inauguration symbolique de l’interconnexion Côte d’Ivoire – Mali, le Premier ministre du Mali a offert un dîner officiel à ses homologues du Burkina Faso et de Côte d’Ivoire dans les jardins de l’Hôtel du Cinquantenaire.

Alors que le diner suivait son cours, en présence de trois Premiers ministres, d’une trentaine de ministres, de présidents d’institutions de la République, des élus et des journalistes du monde entier, une panne de courant plongea l’Hôtel dans le noir total, vers 21 heures 23. Une seconde panne est intervenue vers 21 h 40, avant que les services de sécurité et le protocole de la République ne demandent l’isolement de l’Hôtel du réseau interconnecté et sa prise en charge par ses propres groupes. Hélas, le mal était déjà fait. Le dîner continua, mais prit un goût amer, avant de se terminer plus tôt vers 22 heures 15.

Pendant ces moments difficiles, des convives ont pu mesurer l’implication des services de la Société ivoirienne d’électricité, la CI-ENERGIE, représentée par son DG Amidou Coulibaly et de proches collaborateurs, pour s’assurer que le problème ne venait pas du réseau ivoirien. Coups de téléphone, texto, rien ne fut épargné entre Sikasso, Ferkessedougou et Abidjan pour rétablir la connexion, si jamais les installations en RCI étaient en cause.

Curieusement, pendant ces moments et tout le reste de la soirée, le DG d’EDM, Sambou Wagué, présent à Sikasso pour la circonstance, n’a pas mis pied à l’Hôtel. Et ses proches collaborateurs encore moins. Pourtant, des témoins l’auraient vu, entouré de son staff malien, dans un autre hôtel situé à 2 km environ, autour d’un dîner bien arrosé, jusqu’à 23 h 30. Ce qui est dommage, c’est que c’est de ce même hôtel que vers 21 heures, le DG de CI-ENERGIE est parti, avec ses collaborateurs, pour aller rejoindre son ministre, Mr TANON.

Pire, nous avons surpris, le lendemain matin 14 mai 2018, sur le perron de l’Hôtel du Cinquantenaire, une conversation entre le DG Sambou Wagué et un responsable du ministère de l’Energie et de l’Eau du Mali. Devant témoins, le proche collaborateur du ministre reprochait au DG d’EDM son absence de l’hôtel la veille. Nous avons entendu SambouWagué affirmer que la panne ne concernait pas le réseau interconnecté, mais « était interne à l’Hôtel du Cinquantenaire. « Du reste » poursuit le DG, « l’établissement n’a pas un réseau performant ».

Cette affirmation s’avère fausse. Primo, la moitié de Sikasso était plongée dans le noir et y est restée bien longtemps, au moins jusqu’à 23 heures. Deuxio, les problèmes survenus dans la desserte en électricité de l’Hôtel auraient pu être causés par la charge excessive envoyée (à dessein ?) vers l’établissement après la première panne.

Dès lors, on se pose la question de savoir s’il n’y a pas eu volonté délibérée d’attenter à la fête. En tous cas, plusieurs responsables présents sur les lieux ont soutenu cette hypothèse. Seulement, même dans ce cas, le DG d’EDM, membre de la Commission d’organisation de la cérémonie de Sikasso et où le ministre Malick Alhousseini n’a cessé de marteler la nécessité de veiller à un parfait service de l’énergie, n’a aucune excuse qui peut expliquer que la situation lui échappe à ce point.

Seulement, SambouWagué n’a jamais daigné participer aux réunions de cette Commission, jusqu’à ce que le Mali soit encore montré du doigt, comme précédemment lorsque les Nations-Unies ont failli nous priver de vote, faute de paiement de nos cotisations. Quelqu’un était tranquillement assis à son bureau sur …. des mandats de paiement.

A suivre

La Rédaction

Le 22 Septembre

Vous allez aimer lire ces articles

L’or de l’Afrique de l’Ouest : des milliards de dollars qui échappent à nos pays

Guerre pour la succession de Babali Bah : Si la BMS-sa est maudite, l’Etat nommera Sékou Mamadou Barry dit “Monsieur 10%” !

Direction générale des douanes : – Aly Coulibaly s’en va ! – Mahamet Doucara arrive

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct