Malijet.co

Industries extractives et développement durable : La mine d’or de Morila fait place à « Morila agri business »

Fidèle à la volonté du gouvernement de faire du Mali une puissance agricole, le Premier ministre M. Soumeylou Boubeye Maiga s’est rendu ce lundi 8 octobre à Morila, dans le cercle de Bougouni, pour le lancement du méga projet « Morila agri business ».

La mine industrielle arrivant à sa 3ème et dernière phase (phase d’arrêt programmé), la hantise des pertes d’emplois et le spectre du désastre écologique sur l’environnement planent. Pour anticiper sur ces phénomènes qui, dans un passé récent, ont semé la désolation dans des cités minières, le gouvernement s’associe à la société Rangold et aux communautés pour une reconversion du site en agropole. Il s’agit d’un projet intensif de partenariat public/privé autour de chaînes de valeurs combinant l’agriculture, l’élevage, l’aquaculture et la production énergétique (biomasse et centrales solaires).

De nombreuses personnalités dont le Chef du gouvernement, plusieurs ministres, le Gouverneur, les préfets et sous-préfets de la région de Sikasso, des membres de la direction de la société Randgold Ressources, ainsi que les employés et les populations de Morila ont assisté à l’événement.

Gérer l’après mine en créant un hub agricole de dimension internationale afin de faire du secteur minier un vecteur de croissance et de transformation structurelle de l’économie malienne, telle est selon le Ministre des Mines et du Pétrole, l’ambition de la Politique nationale de développement du secteur minier et pétrolier.

Le Directeur général de la société Randgold, M. Mark Bristol, a assuré l’assistance de la volonté de son groupe de remplacer l’activité minière par des activités agricoles génératrices de revenus pour les populations. Il a rappelé la vocation agricole de notre pays dont 80% de la population évoluent dans le secteur primaire, avec un apport de 45% au produit intérieur brut (PIB).

Le Maire de Morila a exprimé l’adhésion des populations au projet d’agri business. Il a invité l’Etat à délibérer rapidement sur le statut juridique des terres et à anticiper sur les défis liés à la production, la conservation et l’exportation, à travers des infrastructures structurantes.

Le Premier ministre M. Soumeylou Boubeye Maiga a salué l’initiative qui vient à point nommé et qui s’inscrit dans la vision du gouvernement d’intensifier la lutte contre la pauvreté et l’atteinte de la souveraineté alimentaire par la création de pôles de développement régionaux et en milieu rural. Il a en outre indiqué que le projet agropole de Morila s’insère parfaitement dans la philosophie de la Zone Economique Spéciale (ZES) dite de SIKOBO (Sikasso, Khorogo, Bobo Dioulasso) lancée le 14 mai 2018 à Sikasso entre les trois régions frontalières du Mali, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire.

CCOM

 

Source: lechallenger

Vous allez aimer lire ces articles

Hydrocarbures : Les prix réduits à la pompe

Sécurité Alimentaire : 415 838 personnes seront en phase de crise d’urgence entre juin et août 2019

Politiques, projets et programmes communautaires de l’UEMOA 2018 : Le Mali affiche un taux satisfaisant de réformes de 77 % contre 62 % en 2017, soit une progression de 15 points

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct