La 7e édition de la Journée minière et pétrolière et la 1ère édition du Salon international de l’artisanat du Mali constituaient le menu du point de presse animé par le ministre, porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté.

Pour ce 20e numéro, le porte-voix du gouvernement a mis à contribution les ministres des Mines, Pr Tiémoko Sangaré, de l’Artisanat et Tourisme, Nina Walet Intallou. Ces derniers ont tour à tour passé en revue les activités de leur département.

Le ministre des Mines, Pr Tiémoko Sangaré, rappelle que la Journée minière et pétrolière a commencé en 2005. Depuis, elle est organisée tous les deux ans.  Sette année, selon le patron du département en charge des Mines, le comité d’organisation a prévu que les activités se déroulent autour de l’exploitation des ressources minérales intégrées à l’économie nationale, comme facteur de développement durable.

Il a aussi, expliqué que l’objectif de ladite journée est d’informer le public sur les activités liées à l’exploitation des ressources minérales. Toujours selon lui,  c’est l’occasion pour les organisateurs de réunir les acteurs miniers et pétroliers en vue de favoriser les échanges et la mise en place d’un partenariat entre les opérateurs nationaux et étrangers.

De son côté, le ministre de l’Artisanat annonce que le Parc des expositions de Bamako abritera le premier Salon international de l’artisanat du Mali, une première depuis l’indépendance. Pour Nina Wallet, de l’indépendance à ce jour, il n’y a jamais eu de salon international de l’artisanat au Mali. C’est pourquoi, estime-t-elle, il est très important que les artisans valorisent davantage leur secteur. De même, il est impératif de reconnaître tout ce qu’ils réalisent de l’indépendance à nos jours. Ce salon, explique le ministre Nina Walet Intallou, va offrir non seulement un cadre d’expression aux artisans, mais aussi, une tribune de reconnaissance aux artisans maliens.

Ce salon-ci, faut–il le savoir, est le fruit d’un partenariat avec la Chambre des métiers du Mali. Il a comme invité d’honneur le Royaume chérifien du Maroc. Thème de cette première édition du Siama 2017: «L’artisanat, levier du développement durable et facteur de cohésion sociale».

Le ministre du commerce, porte-parole du gouvernement a profité de l’occasion pour brosser la visite du Premier ministre dans la région de Mopti et Tombouctou. Selon Ampé, le Pm était là-bas, sur instruction du président de la République, bien sûr, pour manifester le soutien de l’Etat à la population de ces localités.

L’ouverture des travaux de ladite journée, tout comme le salon sera placée, sous la présidence d’Ibrahim Boubacar Keita, président de la République. Des conférences sur les problématiques des mines au Mali, visite des stands, des ateliers seront au menu  de la rencontre. Il s’y ajoute des activités axées sur des conférences-débats, des formations, des expositions des produits artisanaux maliens et étrangers, des animations culturelles et artistiques.

Fatoumata DOUMBIA