Sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, l’Institut du Sahel (Insah) a célébré, vendredi dernier à Bamako,  le Jubilé d’argent du Comité sahélien des pesticides (CSP). La rencontre a été marquée par la reconnaissance des efforts déployés  par les membres du CSP, mais également une plaidoirie du ministre malien de l’Agriculture pour l’effectivité du Comité ouest africain d’homologation des pesticides.

 

La célébration du jubilé d’argent est une cérémonie de décoration qui a été organisée à l’honneur de tous les membres (actuels et anciens) du CSP pour le travail abattu qui a fait du CSP, une référence au niveau international en matière d’homologation et de gestion des pesticides. Elle traduit ainsi, la reconnaissance de nos pays pour les sacrifices et efforts que les membres du comité ont consenti pour permettre à notre espace d’être cité aujourd’hui comme un exemple réussi de collaboration et de coopération régionale pour la gestion des pesticides.

L’événement  a eu lieu  à Bamako le vendredi 29 novembre sous le thème « Vingt-cinq années de mise en œuvre de la règlementation commune aux Etats membres du CILSS sur l’homologation des pesticides : Bilan et perspectives ».

Au cours de la cérémonie,  un regard a été porté sur les 25 ans de fonctionnement du CSP. Durant lesquels, le CSP a contribué à prévenir les 9 pays membres du CILSS de : l’augmentation des effets néfastes pour la santé et l’environnement, des pesticides, dont certains sont considérés comme extrêmement dangereux.

Plusieurs formulations de pesticides à base de 11 substances actives, ayant des conséquences inacceptables pour la santé des populations et l’environnement, ont été refusées à l’homologation par le CSP, ou ont vu leurs autorisations annulées à la suite de la publication par le CILSS.

« Malgré les acquis, force est de constater que malheureusement, de nombreux produits non homologués continuent de circuler et pullulent encore dans les marchés des pays membres du CILSS », a déploré le directeur exécutif du CILSS, Dr Djimé Adoum.

Le ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, s’est réjoui de la célébration de ce jubilé d’argent. Pour lui, elle consacre la maturité de cette structure dont l’utilité est absolue pour les pays membres du CILSS et de l’Afrique de l’Ouest et au-delà.

Il a invité les acteurs à un véritable engagement pour que le Comité ouest africain d’homologation des pesticides (COAHP) soit une réalité.

La célébration du jubilé d’argent du Comité sahélien des pesticides a été  organisée à l’occasion de la tenue de la 45e session ordinaire du Comité et de la 4e réunion de concertation des États pour la mise en place du Comité Ouest africain d’homologation des pesticides (COAHP).

La cérémonie a enregistré la présence effective des représentants de l’ONU, du FAO et de la Cedeao.

Ibrahima Ndiaye

Mali Tribune