Lancement du Processus Budgétaire 2021

La cérémonie de lancement du processus budgétaire 2021 s’est tenue ce Lundi 17 février à l’hôtel de l’amitié de Bamako en présence de plusieurs ministres et hauts cadre.

 

Présidé par Madame Barry Awa Sylla, ministre en charge du Budget, du directeur général du budget, Monsieur Sidiki Traoré, du chef de file des partenaires du groupe thématique Économie et finances (Union Européenne/Allemagne), cette cérémonie de lancement du processus budgétaire 2021 permet à tous les secteurs de se projeter conformément aux budgets 2021.

Ainsi le directeur général du Budget Sidiki Traoré a fait l’état des finances publiques au Mali. Dans son intervention, il a fait une situation d’exécution provisoire du Budget rectifié 2019 d’où 2002,5 milliards de francs CFA en dépense contre 2301,1 milliards de francs CFA dans le budget rectifié 2019 soit un taux d’exécution de 87,0%.

Il ressortait un déficit budgétaire de 2% contre 2,5% dans le budget rectifié.

Selon lui, l’incontournable dépense pour la sécurité et la paix représente près de 3% du PIB. Aussi, pour les secteurs prioritaires, 40% seront réservés pour les grands travaux (les routes et 4e ponts de Bamako), 20,48%  pour les secteurs sociaux (15,48% pour l’éducation et 5% pour santé) et enfin 15,01% pour l’agriculture.

Pour Madame Barry Awa Sylla, ce processus vise à renforcer les capacités nationales d’analyses et de simulation en vue d’une amélioration de la qualité de la planification stratégique et des prévisions budgétaires cohérents avec les objectifs de développement.

Les panels se sont déroulés autour de quatre (4) thèmes à savoir: Amélioration de la programmation budgétaire pour l’atteinte du dividende démographique; bilan de la mise en œuvre de la période transitoire du budget- programmes; problématique de la gestion des investissements et la Budgétisation sensible au Genre : enjeux et défis.

La cérémonie de lancement a pris fin suite à la présentation du site internet par Monsieur Idrissa Maïga permettant d’avoir accès à  toutes les diffusions des données et informations : (www.budgetgouv.ml).

Diaka Sanogo, stagiaire

Malijet

Vous allez aimer lire ces articles

Culture du riz : pourquoi les petits producteurs ne s’en sortent pas

Entre nous: Enfin un nouveau laboratoire d’analyse d’hydrocarbures verra le jour dans 7 mois

ATTENTION, PRODUITS IMPROPRES A LA CONSOMMATION DANS NOS MARCHES : LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA DOUANE ALERTE

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct