Le président Ibrahim Boubacar Keïta reçoit le directeur général des opérations de la Banque mondiale

Bamako, 19 février (AMAP) Le directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel Van Trotsenburg, en visite au Mali dans le cadre d’une tournée dans les pays du G5 Sahel, a été reçu, lundi, en audience par le président Ibrahim Boubacar Keïta.

A sa sortie d’audience, M. Van Trotsenburg, a indiqué avoir félicité le président Keïta pour les bonnes relations entre son institution financière et le gouvernement du Mali. Selon lui, les deux partenaires ont réussi à développer, pendant les trois dernières années, un  programme d’environ 1,2 milliard de dollars (600 milliards de Fcfa).  « Je lui ai indiqué que la Banque mondiale a l’intention d’augmenter son programme pour les pays du Sahel pour les trois prochaines années et le Mali va bénéficier de cet effort», a annoncéle directeur général des opérations de la Banque mondiale.

Axel Van Trotsenburg a, aussi, déclaré avoir abordé avec le président de la République les grands axes d’intervention ainsi que la situation  générale et comment la Banque mondiale va continuer à accompagner le Mali. « Nous sommes solidaires du Mali et nous sommes déterminés à rester un partenaire de long terme», a assuré le directeur général des opérations de la Banque mondialequi s’est dit heureux de la collaboration et du travail des équipes de la Banque avec la partie malienne.

Avant d’être reçu par le chef de l’Etat, le haut responsable de la Banque mondiale a eu une séance de travail avec le Premier ministre, au cours de laquelle il a fait le point du programme de la Banque mondiale au Mali. Avec le chef du gouvernement, il a été également question de comment traduire l’engagement que la Banque mondiale, dans les prochaines années, en actions concrètes. A cet effet, Axel Van Trotsenburga dit avoir instruit l’équipe de la Banque au Mali d’entrer  en discussions avec  le gouvernement pour définir concrètement le programme. Car pour lui, il est important de vite préparer ce programme pour assurer son exécution. « Malgré tous les engagements financiers, ce qui est le plus important, c’est l’effet de ce programme sur la population », a-t-il soutenu.

DD/LN/MD (AMAP)

Vous allez aimer lire ces articles

CHERIF Z HAIDARA DU SYNDICAT NATIONAL DES CHAUFFEURS ET CONDUCTEURS ROUTIERS DU MALI : ‘’ Notre patience a des limites, nous demandons l’application de l’article 30 faute de quoi, nous  partons en grève illimitée ‘’ 

Eco : Une conférence internationale à Lomé

72ème session du Conseil d’Administration du Groupe BDM-SA : les administrateurs très satisfaits des performances particulières réalisées

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct