Le projet de redynamisation des banques de céréales a été lancé le mardi dernier à l’hôtel Colibris de Bamako. Porté par l’ONG Secours Islamique France (SIF) avec le soutien financier de l’AFD à hauteur de 70 %, cette initiative vise à lutter contre l’insécurité alimentaire dans plusieurs communes de la région de Mopti.

Le lancement du projet redynamisation des banques de céréales, présidé par le ministre-commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Denon, a enregistré la présence de plusieurs personnalités. Il s’agit, entre autres, du chef de mission de SIF au Mali, Patrick Senia, du maire de la Commune urbaine de Mopti, Issa Kansaye, du représentant de l’AFD.

Ce projet, faut-il le noter, en plus la Commune urbaine de Mopti, concerne aussi les communes de Sokoura, Fatoma, Sio.

Dans ses explications, le chef de mission du SIF au Mali, Patrick Senia, a rappelé que la conception de ce projet est intervenue suite à une alerte lancée par leurs partenaires (mairie de Mopti, Associations des maîtres d’écoles coraniques de Mopti, etc.) sur la dégradation alarmante de la sécurité alimentaire des populations de Mopti et Sévaré, communes urbaines, a-t-il poursuivi, où aucun acteur humanitaire n’intervient présentement (bien que beaucoup soient dans la région de Mopti plus largement).

Cette initiative vise, selon lui, à améliorer durablement l’accessibilité des céréales dans les communes de Mopti, Sokoura, Fatoma et Sio dans le but d’atténuer l’impact négatif des périodes de soudure à partir de 2020.

“Nous allons continuer à travailler de manière très étroite avec l’Etat et les maires, les communautés dans le cadre de l’exécution”, a promis le chef de mission du SIF. Il a ajouté que ce projet, qui bénéficie de l’accompagnement du commissariat à la sécurité alimentaire, a été monté en collaboration étroite avec cette structure.

  1. Senia a surtout salué l’AFD d’avoir cru en cette initiative qui va s’étaler sur trois ans et qui viendra en aide à 5700 ménages pour 43 000 personnes vulnérables des communes bénéficiaires pour un coût de 1 milliards 400 millions F CFA, financé à hauteur de 70 % par l’AFD.

“Les banques de céréales seront approvisionnées en première dotation avec 380 tonnes de riz et 760 tonnes de mil. Cette initiative comporte une innovation, car ça sera la première fois qu’une banque de céréales va être créée en milieu urbain”, a ajouté le chef de mission de l’ONG SIF, qui a révélé que c’est à travers un séminaire sous-régional sur cette expérience que le projet prendra fin. Le représentant de l’AFD n’a pas manqué aussi de rappeler la pertinence de ce projet pour les communautés bénéficiaires.

Le ministre-commissaire à la sécurité alimentaire, Kassoum Dénon, a apprécié à sa juste valeur ce projet qui sera d’une importance capitale dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. Il a par la même occasion réaffirmé tout le soutien de sa structure et du gouvernement pour la bonne marche de cette initiative.

Le maire de la Commune de Mopti, Issa Kansaye, avait auparavant salué le SIF et ses partenaires. “Mopti traverse une situation difficile avec l’insécurité, impossible pour les cultivateurs de se rendre au champ. Idem pour les pécheurs. Ce projet va renforcer la résilience des populations et apporter une solution durable à l’insécurité alimentaire”, a-t-il soutenu.                       Kassoum Théra

Source: Aujourd’hui-Mali