Mali-Algérie : Un conseil des affaires des deux pays voit le jour

La signature d’une convention le dimanche 14 janvier, entre la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) et le directeur du commerce extérieur de l’Algérie a consacré la mise en place d’un conseil d’affaires des deux pays pour améliorer significativement les relations commerciales à la hauteur des attentes politiques. C’était en marge de la 12e édition de la Foire internationale de Bamako (Febak) qui se tient au Parc des expositions.

Au-delà des relations politiques qu’entretiennent les deux pays, les opérateurs économiques viennent d’emboiter le pas pour assainir le climat des affaires entre Alger-Bamako. L’Algérie, en qualité d’invité d’honneur à la 12e édition de la Foire internationale de Bamako, a mobilisé une importante délégation à la découverte du marché malien.

Pour magnifier cette amitié, le ministère du Commerce et de la Concurrence a organisé une journée en l’honneur de l’Algérie. Cette activité a permis au département du Commerce et ses services techniques la présentation des opportunités d’affaires dans les deux pays, des hommes d’affaires algériens présents à la Febak, le lancement d’une séance B to B du 14 au 16 janvier.

Le ministre du Commerce et de la Concurrence, Abdel Karim Konaté, a fait savoir que les hommes d’affaires maliens sont réunis pour célébrer l’Algérie et donner l’opportunité au monde des affaires d’échanger sur les offres commerciales.

“Malgré l’émergence des relations politiques, les échanges commerciaux restent en deçà. Les statistiques des échanges sont certes à la hausse ces trois dernières années. Mais il est important de dynamiser le partenariat. La signature d’un conseil d’affaires de commerce va impulser les relations. Les retombées de cette convention se feront sentir dès cette 12e édition de la Foire internationale d’exposition de Bamako. Durant une quinzaine de jours, 300 000 visiteurs seront au contact avec les Algériens…”

Le ministre du Commerce de l’Algérie, Mohamed Benmeradi, a indiqué que les marchés évoluent, la concurrence est rude et les deux pays devront s’atteler à être à la hauteur des attentes.

“Les domaines qui peuvent contribuer dans ce sens sont l’agriculture, les énergies renouvelables, les industries et la formation. Le conseil d’affaires sera une plateforme pour conjuguer les efforts afin de renforcer les acquis et améliorer davantage les opportunités…”

Le protocole d’accord, qui a permis l’opérationnalisation conseil d’affaire, a été signé la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) et le directeur du commerce extérieur de l’Algérie.

La 12e édition Foire internationale de Bamako, lancée le 13 janvier, se poursuivra jusqu’au 29 janvier 2018.

Bréhima Sogoba

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

CANAM : Sur la rampe de la performance et de l’universel

Performance cotonnière : Le Mali félicité par le Programme Régional de Production Intégrée de Coton

Mairie du district de Bamako : Le budget 2022 chiffré à plus de 76 milliards FCFA

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct