Mali : Le gouvernement demande la libération des emprises de la route Bamako-Ségou

Dans un communiqué publié, vendredi, le ministre des Transports et des Infrastructures « constate que les emprises libérées dans le cadre des travaux de construction de la route Bamako-Ségou sont actuellement occupées par des tiers ».

Ainsi, le communiqué rappelle que « les personnes dont les biens ont été touchés ont été indemnisées, conformément à la loi domaniale et foncière ». Selon le document du ministériel, aux termes de cette loi, l’autorisation et la déclaration d’utilité publique des travaux emportent l’interdiction d’occuper les emprises.

« Il est dès lors fortement interdit de construire dans les emprises réservées à la réalisation de la phase 2 de la route Bamako-Ségou », indique le département en charge des Infrastructures. À cet effet, le ministère somme les « personnes installées dans les emprises de les libérer immédiatement ».

M. TOURÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

La centrale thermique de Sirakoro opérationnelle en mars 2022

Relance du chemin de fer : un rêve brisé ?

Grève de 72 heures du SYNABEF : Plusieurs banques restent fermées

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct