Malijet.co

Mali : Le plan de financement de la campagne agricole 2018-2019 chiffré à 353,7 milliards de francs

L’information a été donnée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta , lors du lancement du démarrage officiel de la campagne agricole 2018-2019, le jeudi dernier à Kangaba.

De fait, le Mali, au cours de la campagne agricole 2017-2018, grâce aux subventions des engrais et des équipements agricoles rendus possible en application de la vision présidentielle du chef de l’État de faire de l’agriculture le moteur du développement national, s’est classé premier en Afrique pour la production cotonnière avec un taux de réalisation de 100,2% atteignant 726 500 tonnes de coton graine.
Rappelant son quitus, donné le 25 avril 2018 à Ségou, pour la campagne agricole 2018-2019 et son plan de financement, qui s’établit, selon les documents du département de l’Agriculture, à 353,7 milliards de francs (dont 44 milliards de francs CFA au titre des subvention des engrais), IBK a cité à Kangaba les articulations de la campagne qui vient de s’ouvrir à savoir l’ensemble des filières des productions végétales, animales, halieutiques et aquacoles, les cultures émergentes ainsi que tous les programmes transversaux du secteur agricole.
Les objectifs de production agricole de la campagne 2018-2019 sont fixés à 10,6 millions de tonnes toutes céréales confondues contre 9,8 millions un an plus tôt et une prévision de 750 000 tonnes pour le coton graine contre 726 500 tonnes en 2017-2018.
Avant de lancer solennellement le démarrage officiel de la campagne agricole 2018-2019, le président de la République a rassuré l’ensemble des techniciens du secteur de l’agriculture en ces termes : « Les conclusions et recommandations issues de vos travaux seront examinées par le gouvernement pour leur prise en compte dans les actions gouvernementales ».
« C’est le début d’une nouvelle ère pour l’agriculture malienne, pour le paysannat malien qui s’échinait sur les terres, qui avec la daba, qui avec la houe, qui avec la charrue, a déclaré le président IBK. Les paysans maliens vont enfin être libérés sur des machines modernes pour mettre en valeur des terres en souffrance depuis des millénaires pour le plus grand bonheur des Maliens, pour la prospérité du Mali. »
Mahamane Maïga

 

Source: lejecom

Vous allez aimer lire ces articles

Sahel : 1,3 million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, au niveau record en dix ans (UNICEF)

Les micro-entreprises au service de l’emploi au Mali

Privatisation des Aéroports du Mali : Une mission délicate et difficile pour Zoumana Mory Coulibaly

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct