Mali: l’UE accorde une aide “sous surveillance”

L’Union européenne a annoncé l’octroi d’une aide de 24 millions d’euros sous réserve de son utilisation par la junte au pouvoir.

Le soutien de 24 millions d’euros doit aider à ” renforcer les capacités des forces armées maliennes afin de leur permettre de mener des opérations militaires ” contre les groupes terroristes, c’est ce qu’a fait savoir le Conseil de l’Union européenne dans un communiqué.

Cette aide a été demandée par les autorités maliennes et elle a été approuvée au titre de la Facilité européenne de paix (FEP).

 

Elle va concerner le soutien de l’Académie des sous-officiers à Banankoro, la rénovation de l’infrastructure de formation à Sévaré Mopti mais aussi la fourniture d’équipements militaires.

Aide européenne pour renforcer la sécurité au Mali

C’est ce dernier point qui est le plus délicat car se pose alors la question de la livraison d’armes létales.

Pour l’instant, affirment plusieurs sources, cette question n’est pas à l’agenda. En effet, le matériel et le soutien dont il est question se limite pour l’instant à des armes non létales.

Une aide sous condition

Mais il est peu probable qu’on se contente de cela du côté malien où l’attente porte bien sûr sur des armes qui permettront à l’armée malienne de combattre les djihadistes.

 

Autre question : celle de l’utilisation de cette aide. En effet, une source proche du dossier replace cette nouvelle aide européenne dans un contexte de concurrence avec l’aide militaire russe et une possible arrivée du groupe paramilitaire Wagner au Mali.

L’ombre  menaçante de “Wagner”

Les Européens ont gardé en tête l’exemple de l’aide militaire américaine en Centrafrique où des véhicules offerts se sont retrouvés entre les mains de mercenaires de Wagner.

Un récent scandale a aussi montré comment un bataillon formé par l’UE en Centrafrique était désormais au service de Wagner.

Bruxelles souhaite donc que son aide ne soit pas détournée et se garde le droit de l’annuler voire d’en réclamer le remboursement si à l’avenir, de tels faits se répétaient au Mali.

 

Le Conseil de l’Union européenne a ainsi précisé sobrement que “la mesure d’aide pourrait être suspendue si les conditions de sa bonne mise en œuvre ne sont pas réunies.”

Source: DW

Vous allez aimer lire ces articles

Sanctions de la CEDEAO : « un coup dur » pour des jeunes commerçants

Turquie-Mali: le renforcement de la coopération bilatérale à l’ordre du jour

Célébration du 61ème Anniversaire de l’Armée Malienne : des logements et chèques pour les militaires

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct