Mali : Une affaire de commande de locomotives fait grand bruit

Une affaire de commande de 4 locomotives reconditionnées destinées à relancer Transrail, une société à l’arrêt depuis bientôt deux ans agite les eaux du Djoliba.

 

La commande passée sous le régime d’IBK avec comme adjudicataire la société Saratem America Inc., représentée par l’opérateur économique Bassidi Dembélé, connu sous le sobriquet Roi 1212, devrait être livrée depuis six mois comme délai de rigueur. Et ce, pour un coût total de 4,580 milliards de FCFA.

Locomotives introuvables

Depuis, plus aucune nouvelle de ces locomotives jusqu’à la chute du régime. Et depuis, des voix s’élèvent pour demander à la junte militaire de procéder à l’audit de l’appel d’offres en question pour permettre au train de siffler de nouveau.

Pour l’heure, le ministère des Transports et de la mobilité urbaine s’en défend. Une source indique qu’une commission technique formée d’experts devrait se rendre aux USA en mars 2020 pour vérifier la conformité des marchandises aux normes prescrites dans le contrat, notamment les locomotives Diesel  électriques reconditionnées de ligne de type CoCo pour voie (métrique écartement 1000 mm) d’une puissance nominale requise de 2500 CV à 900 tr/mn et une charge à l’essieu de 17 tonnes. Mais le déplacement n’a pas pu être effectué pour cause de la pandémie du coronavirus. Il faut rappeler que contrairement aux autres concurrents, qui s’étaient engagés à exécuter le marché respectivement à 7,599 et 9,920 milliards FCFA, la société américaine a accepté l’offre à 4,580 milliards.

Afrimag

Vous allez aimer lire ces articles

ECO : la monnaie qui se fait désirer

Exportation du bétail sur pied : un manque à gagner pour l’économie nationale

Mali : Diadié dit Amadou Sanakaré élu président du patronat (CNPM) mais contesté par son rival

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct