Mine de Yatela : un fonds de réhabilitation mis en place

D’une valeur de plus de 15 milliards de francs CFA (29 millions de dollars), il servira à la réhabilitation de la mine et au financement de projets de développement pour les populations locales.

 

La mine d’or de Yatela, dans la région de Kayes, est en passe de devenir une entité étatique. Elle était détenue à 80% par la société « SADEX » (Sadiola Exploration Limited), filiale conjointe des Canadiens IAM Gold et Anglo Gold Ashanti Limited, et à 20% par le gouvernement malien.

SADEX a décidé de se retirer de la mine pour « des raisons internes ». Elle a conclu le 14 février 2019 une convention d’achat d’actions avec le gouvernement du Mali et accepté de vendre pour 1 dollar sa participation. « Cette opération demeure soumise à diverses conditions préalables, notamment l’adoption de deux lois, la confirmation de la conversion de Yatéla en entité étatique et la création d’un organisme qui assumera la responsabilité de la réhabilitation et de la fermeture de la mine », informe IAM Gold Corporation.

Le Mali a adopté le 6 janvier dernier les projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de gestion du Fonds de réhabilitation et de fermeture de la mine d’or de Yatela. Un compte d’affectation spéciale dudit fonds a été créé au Trésor public. Il sera destiné à la réhabilitation et à la fermeture de la mine et au financement de certains programmes sociaux. « Ce sont environ 29 millions de dollars (plus de 15 milliards de francs CFA) que SADEX va verser à l’État malien, qui, en retour, va mener des actions par rapport à tout ce qui est dégâts environnementaux ou autres. Il va également mener des activités au bénéfice des populations locales », explique M’Baye Coulibaly, chargé de communication au ministère des Mines, de l’énergie et de l’eau.

À l’issue du paiement, « SADEX et les membres de son groupe seront dégagés de toute obligation se rapportant à la mine Yatéla, y compris pour ce qui a trait à la réhabilitation et à la fermeture de la mine et au financement des programmes sociaux », précise IAM Gold Corporation.

La production de la mine d’or de Yatéla a débuté en 2001 et a cessé fin 2016. Selon l’État malien, elle avait contribué à l’économie nationale et locale à hauteur de 383,445 milliards de francs CFA au 31 décembre 2018.

Source : Journal du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Le Mali va mobiliser environ 310 millions USD pour la relance du Projet d’aménagement de Taoussa

OHVN : des résultats à la hauteur des attentes

CNREX-BTP : dans la continuité des activités

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct