Malijet.co

Ministère des transports: Me Baber Gano dévoile sa stratégie

« La nomination aux postes de directeurs et chefs de service ne doit plus signifier simplement l’occupation d’un fauteuil. Elle renvoie plutôt à l’exigence de performance et surtout de bien servir le Mali et à temps. C’est aussi, promouvoir la culture de la récompense du mérite et de la sanction aussi ». Telle est la quinteuse du message livré, mardi dernier, dans la salle Issa MAIGA de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) sur la route de l’Aéroport, par le nouveau ministre des Transports, Me Baber GANO, à l’occasion de sa première prise de contact avec les directeurs national et généraux et chefs de services relevant de son département.

me baber gano ministre transports

Outre le ministre Me Baber GANO, la cérémonie s’est déroulée en présence de Makan Fily DABO, secrétaire général des deux départements (Transports et Équipement et du désenclavement) en attendant l’attribution d’un bureau et l’installation du cabinet de Me GANO ; le directeur général de l’ANAC, Oumar Mamadou BAH.

Les services rattachés
On y notait également la présence de tous les responsables du secteur des transports du Mali, notamment les présidents du Conseil malien des chargeurs (CMC) et celui du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR), respectivement Ousmane Babalaye DAOU et Youssouf TRAORE ; le directeur national des Transports terrestres, maritimes et fluviaux, Mamadou KONE ; le directeur général de Mali-Météo, Djibrilla MAIGA ; le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité routière, le chef d’escadron de gendarmerie Mamadou Sidiki KONATE ; le président directeur général (PDG) de la COMANAV (Compagnie malienne de navigation), Mme ELWANGARY Maimouna HAIDARA ; le représentant de l’ASECNA au Mali, Issa Salif GOITA) ; le directeur de la Délégation Activités aéronautiques nationales du Mali, Siaka BAYA ; la PDG des ADM (Aéroports du Mali) ; le PCA de l’ASAM, Boubacar COULIBALY ; le Coordinateur de l’unité de gestion des projets de l’Aéroport du Mali, Alphamoye TRAORE ; l’émissaire de Dakar-Bamako-Ferroviaire (ex-Transrail) ; ainsi que le directeur général de l’INFP/BTP, Mohamed Salia MAIGA ; le directeur de la CPS (Cellule de planification et statistiques) du ministère de l’Équipement et du désenclavement ; des Transports ; et celui de l’Économie numérique et de la communication ; N’Golo COULIBALY ; l’inspecteur en chef de l’inspection du ministère de l’Équipement et du désenclavement ; des Transports ; et de l’urbanisme, de l’habitat, Sinè SANOGO ; la Direction des ressources humaines (ces 4 dernières structures sont en partage avec d’autres départements).
L’honneur est revenu à l’hôte du jour, le directeur général de l’ANAC, de féliciter et de souhaiter la bienvenue au ministre Baber GANO.
Aussi, a-t-il réitéré sa disponibilité à ne ménager aucun sacrifice pour la réussite de la mission à lui assignée par les plus hautes autorités de notre pays.
À sa suite, le ministre Me GANO a exprimé toute la joie qui l’anime en ces instants, « d’avoir eu la confiance » du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, et celle du Premier ministre Abdoulaye Idrissa MAIGA ‘’pour conduire la destinée de ce secteur aussi stratégique qu’important dans le développement de notre pays’’.
Aussi, a-t-il rendu grâce à Dieu avant d’exprimer toute sa gratitude au Président IBK qui a bien voulu placer sa confiance en lui.
« C’est un choix de confiance », a-t-il souligné et d’ajouter. La confiance, a dit Me GANO, ne s’achète pas, elle s’acquiert, elle se mérite.
Le ministre des Transports a profité de cette première prise de contact pour exhorter l’ensemble des responsables de son département à faire en sorte « qu’ensemble, nous méritions cette confiance ».

Instructions du Président IBK
Par ailleurs, il a rappelé les instructions et les orientations données par le Président de la République au cours du premier Conseil des ministres, tenu dimanche dernier, qui s’articulent autour de 4 points essentiels, à savoir : la réalisation du projet Présidentiel des urgences sociales ; l’apaisement du climat social par la gestion efficace du front social ; la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger ; et enfin l’adaptation de la diplomatie malienne au contexte social du moment.
En tout cas, le ministre Me GANO a invité chaque responsable en ce qui le concerne, à avoir de l’audace et de la pro-activité pour traduire ces instructions et orientations du Président de la République en actes concrets, notamment sur le terrain du secteur des Transports par l’accomplissement et l’aboutissement de l’urgence sociale des Transports surtout en cette veille du mois de carême. Pour ce faire, il n’a pas mis du temps à assigner à ses désormais proches collaborateurs sa devise, qui est travail et productivité en toile de fond : « la culture de l’action et du résultat ». À ce sujet, il a tenu à souligner que la nomination aux postes de Directeurs et Chefs de Service ne doit plus se résumer simplement l’occupation d’un fauteuil. Elle renvoie plutôt à l’exigence de performance et surtout de bien servir le Mali et à temps. Le ministre a aussi promis la récompense du mérite, mais aussi la sanction quand il le faut.
« Dans nos comportements quotidiens, nous devons être des modèles à tous égards et être au service de nos concitoyens », a martelé le ministre des Transports.

Les grandes orientations
Déjà, il a fait savoir que dans les tout prochains jours, il fera ses premières visites sur le terrain dans les différentes directions et services pour non seulement connaitre ses futurs collaborateurs, mais également pour s’imprégner des conditions de travail des agents.
D’ici là, il a tenu à décliner quelques orientations clés de la feuille de route qu’il entend mettre en œuvre dans les jours et mois à venir. Il s’agit entre autres du traitement en temps réel des dossiers de transport à l’effet d’abréger la souffrance des usagers ; du maintien et de la relance de l’activité ferroviaire sur l’axe Bamako-Dakar ; de l’amélioration de la gestion de l’Aéroport International Président Modibo KEITA-Sénou, à travers notamment sa certification et la préservation de son domaine, afin qu’il soit un véritable Hub ; de la poursuite de la recherche de financement de bateaux à faible tirant d’eau pour la COMANAV ; du renforcement du partenariat avec l’ensemble des compagnies aériennes et de transporteurs ; de l’amélioration constante du climat social ; de la prise d’initiatives et l’écoute.
« Vous conviendrez avec moi que cette feuille de route pour sa réussite exige de vous des qualités telles que la loyauté, la rigueur, le professionnalisme, l’anticipation et le don de soi », a-t-il indiqué.
Tour à tour, les directeurs et chefs de service ont fait une brève présentation de leur structure, exprimé leur accompagnement et souhaité plein succès au ministre.
Auparavant, les présidents du CMC et du CMTR avaient rassuré le ministre quant à leur engagement à approvisionner le pays en produits de première nécessité pour faire la grande consommation du mois de carême.

Par Sékou CAMARA

 

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

7ème revue sectorielle conjointe du secteur développement rural : 8 849 551 tonnes de céréales lors de la compagne agricole 2016-2017

Briefing hebdomadaire du Gouvernement : La valorisation du coton malien et le respect des droits de l’Homme au menu

PROMOTION DE L’ENTREPRENARIAT AU MALI : Lancé en 2015, CREATEAM logé dans du neuf pour offrir aux entrepreneurs un environnement unique afin de développer et d’accélérer la croissance

ORTM en direct Africable en direct