Malijet.co

MSAS et les PTF : La nécessaire coordination des actions humanitaires sur le terrain

Face de la dégradation de la situation dans la région de Mopti, le gouvernement et les Partenaires techniques et financiers veulent mutualiser leurs efforts pour apporter une solution au calvaire des populations
C’est dans une telle dynamique que le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Sidibé a initié une rencontre interactive entre les représentants des PTF. Celle-ci a permis de réunir autour du ministre, la Coordinatrice du système des Nations Unies, Mme Mbaranga Gassarabwé, la cheffe de file des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé, les représentants des autres partenaires au développement et les responsables des structures rattachées au département de la santé et des affaires sociales.


Dans son intervention, après l’introduction de la rencontre par le maitre de cérémonie, le ministre Michel Sidibé a d’abord fait cas de son déplacement avec le président de la République dans le village de Sobane Da, localité qui a enregistré des tueries horribles et inhumaines la semaine dernière. Vu les conditions dans lesquelles ces attaques ont été perpétrées contre des civils innocents, le ministre pense cela ne doit laisser personne indifférent.
Ainsi, pour venir en aide aux populations impuissantes, Michel Sidibé pense qu’il est nécessaire de créer une ambiance humanitaire pour répondre urgemment aux besoins de ces personnes en détresse. Et pour parvenir à cela, il faut une coordination plus accrue entre le gouvernement et les partenaires techniques et financiers (PTF). Chose qui demande au préalable d’avoir des échanges francs et honnêtes entre les parties prenantes.
Par rapport à la mise en œuvre des actions urgentes, au plan humanitaire, le ministre Sidibé demande de mettre un accent sur l’action sociale. Ce qui a permis de faire le point de la situation au niveau de la 5ème région. Dans tout ce qui se fera fait en matière de besoin humanitaire, le gouvernement du Mali veut être au centre du processus. Pour cela, il s’agira d’anticiper sur les situations, en mettant des stratégies de communication efficaces.
Aussi, Michel Sidibé a insisté sur l’accompagnement des PTF. Selon lui, cela devrait se faire en apportant une réponse convenable à un certain nombre d’interrogations que le ministre a partagées avec l’assistance. Il s’agit : d’avoir une coordination des synergies d’actions sur le terrain ; l’adoption d’une stratégie pour un accès des populations à des services sociaux de base ; une cartographie pour mieux situer les zones sous la menace djihadiste ; l’établissement des échanges avec les populations de base en vue de restaurer la confiance etc.
Abondant dans le même sens, la Coordinatrice du système des Nations Unies a insisté sur le rôle que doit jouer le gouvernement dans cette coordination des synergies. C’est le gouvernement qui définit les politiques en termes d’actions à entreprendre sur le terrain. C’est après cela, que l’accompagnement des PTF interviendra a estimé Mme Mbaranga Gassarabwé.
Déplorant les conditions des déplacés de la ville de Mopti, Mme Mbaranga Gassarabwé, dira que la plupart d’entre eux veulent retourner chez eux et vivre en paix et en cohésion. Pour ce faire, il est urgent de mettre en place des mécanismes civilo-militaires, afin d’éviter d’autres surprises.
Quant à la cheffe de file des PTF du secteur de la santé, elle pense qu’il est important de prioriser l’offre de service de proximité. Aussi, pour elle, il est indispensable de fédérer les efforts des PTF en vue d’une prise en charge urgente populations civiles en détresse.
Notons que tous les intervenants se sont inscrits dans une logique de coordination des actions humanitaires à mettre en œuvre sur le terrain. Selon eux, l’heure n’est plus aux rencontres, mais aux actions efficaces pour apporter des réponses adéquates au calvaire que vivent ces populations de ces zones.
Diakalia M Dembélé

Source: Le 22 Septembre

Vous allez aimer lire ces articles

1ère édition du Salon de l’Entreprenariat et des PME: Un Hub d’échanges pour les jeunes entrepreneurs

Le marché des télécommunications en Afrique subsaharienne a enregistré 20 millions de nouveaux utilisateurs et généré plus de 144 millions de dollars en 2018

Tombola Séliba N’Dobolo de Orange Money : Orange Money gratifie ses clients de cadeaux pour la fête de Tabaski

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct