Malijet.co

Pénurie de gaz butane : Les revendeurs de poulets grillés au gaz sont au chômage

S’il y a aujourd’hui un produit qui est difficile à trouver dans les rues de la capitale malienne, c’est bien le gaz domestique. Et quand on le trouve, les bouteilles sont  généralement vides. Les vendeurs de poulets grillés adoptent un plan B. Depuis un certain temps, le manque de gaz a obligé plusieurs points de vente de poulets grillés a passé en mode résilience. Certains contemplent impuissants leur four, d’autre par contre ont interrogé leur matière grise et passent à la cuisson par le bois.

Le petit commerce ou commerce de proximité est en pleine expansion dans notre capitale, cette activité lucrative, à l’instar de nombreux autres petits boulots, occupe beaucoup de jeunes et fait vivre beaucoup de familles. Ces commerçants en herbe sont installés le long des grandes artères de la capitale.

Autrefois, le petit commerce était pratiqué par des jeunes ruraux dans le dessein de se faire un peu d’argent avant de retourner au village. De nos jours, les enfants de la capitale ont eux aussi investi le créneau.

La pénurie de gaz est un business pour les revendeurs et livreurs de charbon.

La pénurie a provoqué la hausse des prix du charbon et du bois de chauffe sur le marché.

Au Mali, environ 80% de la population est rurale. L’énergie domestique est produite à plus de 98% par le bois et le charbon. Selon les statistiques de la Direction nationale des Eaux et forêts (DNEF), le pays perd chaque année 400 000 hectares de forêts à cause de la coupe, de la commercialisation et de l’utilisation du bois de chauffe et du charbon de bois. A ce rythme, nous allons inexorablement vers la disparition totale de nos forêts. Les conséquences seront bien évidemment catastrophiques pour la vie des hommes et des animaux.
Face à la situation socio-économique morose qui affecte certains secteurs d’activités, le monde des petits métiers fait son petit bonhomme de chemin. Ces petits particuliers sans grands moyens, font quotidiennement des pieds et des mains pour résister à la tempête économique qui souffle sur le pays.

Ces jeunes se prennent en charge et aident leurs familles.

Le Mali est classé parmi les pays pauvres très endettés (PPTE). Le pays reste dépendant des donateurs internationaux. Selon la Banque mondiale, 42,7% des Maliens vivaient dans une pauvreté extrême en 2017. La pauvreté se concentre dans les zones rurales (90%) et dans le sud du pays. Le taux de chômage était de 8% en 2018 (Banque mondiale, estimation modélisée par l’OIT).

Mahamadou YATTARA

 

 

Source: Infosept

Vous allez aimer lire ces articles

Comité de pilotage du fonds de développement économique: Le projet d’appui au financement des petites et moyennes entreprises (PME) adopté

La BCEAO a diffusé hier les comptes extérieurs du Mali pour 2018: 212, 6 milliards de FCFA de déficit de la balance commerciale en nette progression par rapport à 2017

Communiqué de presse : B2Gold Annonce de nouvelles initiatives en matière d’approvisionnement et de Développement Communautaire au Mali et une aide d’un (1) million de dollar US à l’École Africaine des Mines

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct