Pétrole brut : Les cours sur les marchés internationaux se sont situés à 42,2 dollars en juillet 2020

La Bceao dans son Bulletin mensuel des statistiques de juillet 2020 renseigne qu’en juillet 2020, les cours du pétrole brut sur les marchés internationaux ont poursuivi leur redressement entamé en mai, après la chute importante observée en avril 2020.

 

Ils se sont situés à 42,2 dollars, soit environ le double du niveau de 21,8 dollars observé en avril 2020. Toutefois, par rapport au mois de juillet 2019, ils sont en baisse de 30,6%. Les prix des principales matières premières exportées par les pays de l’Union ont également baissé en rythme annuel au cours du mois sous revue, à l’exception de l’or.

Les replis les plus significatifs sur un an ont été observés au niveau de la noix de cajou (-45,7%), du caoutchouc (-18,5%), du cacao (-12,9%), du café (-9,9%) et du coton (-1,9%). En revanche, les cours mondiaux de l’or, valeur refuge, ont progressé de 30,3% par rapport à leur niveau de
juillet 2019.

Les indices boursiers ont enregistré des évolutions contrastées, avec de fortes baisses, en rythme annuel des indices FOOTSIE 100 (-22,3%), CAC 40 (-13,3%) et EuroStoxx 50 (-8,4%), contre des hausses pour le Nasdaq Composite (+31,4%) et le Standard&Poor’s 500 (+9,8%).

Sur le marché des changes, la monnaie européenne s’est appréciée en rythme annuel vis-àvis du yuan (+7,1%), du dollar américain (+5,8%), du yen japonais (+2,4%) et de la livre sterling (+0,1%).

Au titre de la politique monétaire, les actions des banques centrales restent orientées vers un soutien à la reprise de l’activité économique. Ainsi, dans les économies émergentes, les autorités monétaires de la Fédération de Russie et de l’Afrique du Sud ont baissé leurs taux directeurs au cours du mois sous revue. Pour la Banque de Russie, le taux est passé de 4,500% à 4,250%.

S’agissant de la Banque centrale sud-africaine, elle a réduit son taux directeur de 25 points de base pour le ramener à 3,50 %. Quant aux banques centrales des pays développés, elles ont laissé inchangés leurs taux directeurs.

Adou FAYE

LEJECOM

Vous allez aimer lire ces articles

ECO : la monnaie qui se fait désirer

Exportation du bétail sur pied : un manque à gagner pour l’économie nationale

Mali : Diadié dit Amadou Sanakaré élu président du patronat (CNPM) mais contesté par son rival

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct