Élaboré par le cadre Semence Norme et Paysans (SNP) pour sa contribution au processus d’actualisation de la politique semencière du Mali, le Draft de politique semencière du Mali a été officiellement remis par M. Ibrahima COULIBALY, Président de la CNOP à M. Oumar TAMBOURA, le Directeur National de l’Agriculture. C’était hier lundi, 23 mars 2020 dans la salle de réunion de la Direction Nationale de l’Agriculture en présence de plusieurs acteurs du secteur semencier et agricole malien.

 

Selon le Président de la CNOP, c’est en constatant que le document politique proposé par le consultant international ne se base pas sur l’ancien document de politique semencière, mais sur le canevas proposé dans le guide de l’élaboration d’une politique semencière de la FAO, il a été décidé que le consultant international intègrera les recommandations des participants à l’atelier d’actualisation semencière tenu en novembre 2017, pour livrer son document comme un élément de diagnostic dans le processus d’actualisation de la politique semencière commandité par le Ministère de l’Agriculture du Mali. D’ajouter que lors de la plénière conclusive dudit atelier, le cadre de concertation multi-acteurs « SNP » a fait comme recommandation de réunir l’ensemble des acteurs pour ramener le document sous le canevas de la politique nationale en intégrant l’ensemble des recommandations de l’atelier.

Ainsi, sur la base des éléments collectés durant le processus, le cadre de concertation multi-acteurs Semences Normes et Paysans (SNP) a décidé de faire appel à un consultant national pour effectuer la revue et la restructuration du Draft de politique semencière élaboré par le consultant de la FAO. Cela, pour contribution du cadre SNP au processus d’actualisation de la politique semencière du Mali, renchérit le Président de la CNOP. Avant de remettre le document au Directeur National, le Président de la CNOP a vivement remercié l’ensemble des acteurs du cadre ainsi que les partenaires techniques et financiers qui ne ménagent aucun effort pour la promotion du secteur Agricole malien.

Pour sa part, le Directeur National de l’Agriculture a informé que l’agriculture occupe 80% de la population malienne. Raison pour laquelle les autorités ont, à juste titre, décidé de faire de l’agriculture le moteur de l’économie, ajoute-il. A cet effet, il a témoigné l’importance de la semence dans l’amélioration de la productivité et de la production agricole tout en affirmant que l’emploi de semences de qualité contribue dans une large mesure à l’augmentation des rendements des cultures de 30 à 40%. De conclure que c’est un honneur et un grand plaisir pour lui de recevoir le document rédigé suivant le canevas de la politique nationale semencière du Mali tout en rassurant que le Draft de politique Nationale semencière sera examiné de façon participative par le Ministre de l’Agriculture.

Dognoume DIARRA 

LE COMBAT