Malijet.co

Pour faire connaitre les potentialités des énergies renouvelables : Une quinzaine de journalistes à l’école du PAPERM

A l’initiative du Projet d’Appui à la Promotion des Energies Renouvelables au Mali (PAPERM), une quinzaine de journalistes, membres de la Coalition des Journalistes sur les Energies Renouvelables (COJER), ont suivi  une session  de formation de deux jours sur les Energies Renouvelables pour le Développement Durable à la Direction Nationale de l’Energie sur la colline de Badalabougou.

Cette formation vise à faire connaitre aux participants la relation énergie-économie-environnement, les sources et technologies renouvelables dans cette problématique, les politiques et stratégies énergétiques : place et rôle des énergies renouvelables au Mali.

Trois thèmes étaient au programme de cette session de formation.

Le thème 1 portait sur Energie Economie et Environnement. Ce module examine le rôle de l’énergie dans le développement économique, son Historique et l’apparition des préoccupations d’ordre  environnemental.

Le thème 2 était consacré aux énergies renouvelables. Ce module examine les sources d’énergies renouvelables, les différentes configurations côté accès aux services énergétiques, les coûts liés à leur mobilisation.

Le thème 3  était axé sur les changements climatiques. Il a trait à la relation énergie-environnement y compris l’effet des serre, les changements climatiques et le concept d’environnement global. Ce module examine aussi la stratégie de la communauté internationale face à la problématique et la relation avec les partis politiques énergétiques nationales, en particulier les énergies renouvelables.

Quant au quatrième thème, il portait sur les politiques et stratégies  des énergies renouvelables au Mali, la place et le rôle des acteurs, l’importance de l’IEC dans les projets et programmes.

A travers cet atelier, PAPERM veut donner aux journalistes les notions essentielles ainsi que les potentialités existantes en matière d’énergies afin qu’ils informent à leur tour les populations. Considérées comme de sources intarissables, les énergies renouvelables constituent des alternatives aux énergies fossiles qui peuvent tarir si l’on n’y prend pas garde. Une fois informé de leur existence et des conditions d’obtention, les populations pourront faire leur choix. C’est là que réside l’importance de la présente session de formation des journalistes.

Pour lier l’utile à l’agréable, les journalistes ont effectué une ortie de terrain sur Mountougoula où la localité est approvisionnée à partir de lampadaires solaires fournies par le Programme Régional de Développement d’Energies de l’UEMOA (PRODER). Ici, les journalistes ont constaté la chaine d’installation et d’alimentation en énergie solaire pour les populations de la localité.

Le formateur de cette session est Dr Ing Souleymane Diallo, Spécialiste Energie et Environnement et Consultant à DEM-EXPERCO.

Ambaba de Dissongo

 

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

Sahel : 1,3 million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, au niveau record en dix ans (UNICEF)

Les micro-entreprises au service de l’emploi au Mali

Privatisation des Aéroports du Mali : Une mission délicate et difficile pour Zoumana Mory Coulibaly

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct