9.874.086.674 FCFA pour la relance des activités ferroviaire.
Dans le cadre de la relance du trafic ferroviaire, la société de patrimoine ferroviaire du Mali (SOPAFER MALI SA) a tenu son premier conseil d’administration dans le locaux du ministère du transport et de la mobilité urbaine du 25 novembre dernier, préside par Monsieur Ousmane Ibrahim Maiga président du conseil d’administration en présence du directeur général dudit établissement monsieur Ibrahim Maiga et des administrateurs.

Selon Monsieur le président du conseil l’arrêt du trafic ferroviaire, en mai 2018, a anéanti l’économie des localités traversées par les rails,notamment dans la région de kayes qui à encourage l’orpaillage, l’exode rural et à émigration des jeunes. Le gouvernement avait approuvé en conseil des ministres, le 02 octobre dernier, la relance du trafic ferroviaire Bamako Diboli sur un montant de 9.874.086.674 fcfa dont la mise en oeuvre sera assurée par la SOPAFER-MALI SA. En effet ce premier conseil qui avait pour objet : l’immatriculation de la société au registre du commerce et du crédit immobilier du Mali, conférant à la SOPAFER la personnalité morale, ensuite la nomination du commissaire aux comptes et enfin l’adoption par le gouvernement du plan de relance du trafic ferroviaire entre Bamako Diboli.
Les points dans l’ordre du jour sont les suivants : adoption du programme d’activités 2019-2020;
Organisation administrative de la société : Organigramme de la société ; La durée du mandat et rémunération du Directeur général de la société; La nomination du Directeur général adjoint de la société, durée du mandat et rémunération ; Logo et slogan de la société.
Le transfert à la SOPAFER MALI SA du personnel affecté à l’activité infrastructure de l’ex- Transrail SA.
Daouda Siaka Ballo

EchosMedias