Malijet.co

Programme d’appui aux collectivités territoriales : 33 millions d’euros pour réaliser des projets économiques

C’est ce qui ressort du lancement du programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT) phase IV et V, financé par la coopération allemande (KFW). Présidée par le représentant du ministre des Collectivités territoriales, Mohamed lamine Coulibaly, conseiller technique chargé des finances publiques et locales, cette cérémonie s’est déroulée le lundi dernier à Bamako, en présence du directeur général de l’agence nationale d’investissement des collectivités territoriales (ANICT), Modibo Cissé, l’ambassadeur allemand accrédité au Mali.

Selon  le Directeur général ANICT,  ce lancement s’inscrit dans le prolongement de deux précédentes phases de ce programme. Il s’agit notamment des PACT I, II et III.
Après avoir souligné les précédentes phases réalisées, Modibo Cissé  a aussi fait la genèse de cette rencontre qui est consacré à deux contrats d’autant plus importants et utiles.  « Ils vont permettre aux collectivités territoriales de jouer pleinement leur partition de vecteur du développement local, à travers la réalisation d’infrastructures socio-économiques de base dans l’observance des principes de bonne gouvernance »,  a-t-il précisé.
Pour sa part, Mohamed lamine précise que ce programme vise à appuyer les collectivités territoriales dans leur rôle de promotion du développement local et d’amélioration du cadre de vie des populations par la mise à disposition pérenne d’infrastructures socio-économiques de base dans le respect des principes de bonne gouvernance. Ce qui cadre avec les aspirations majeures des plus hautes autorités du pays.
Par ailleurs, il évoqué  le fruit des acquis des PACTII et III en cours d’achèvement et  les PACT IV et V dont les montants sont respectivement de huit millions et vingt-cinq millions d’euro. Ce qui donne un montant de 33 millions d’euro.
En outre, le PACT IV a pour l’objectif, d’une part, le financement d’infrastructures économiques structurantes dans les villes moyennes des régions de Ségou et Mopti, et d’autre part, la réalisation d’infrastructures identifiées lors des « débats communaux-DEBACOM ».
Quant au PACT V, il est reparti entre deux  composantes qui s’exécutent en deux phases ; la composante I à hauteur de dix-neuf millions d’euro dont le financement est assuré par l’ANICT à travers le fonds national d’appui aux collectivités territoriales (FNACT) ; la composante II à hauteur de 6 millions d’euro, a pour l’objectif le contrôle des investissements réalisés à travers le FNACT.
Mahamane Maïga 

 

Source: lejecom

Vous allez aimer lire ces articles

MINES : Rangold Ressources et L’Etat optimise leur partenariat

Projet de réalisation de 20 ‘’nouveaux villages agricoles’’ : Une phase décisive dans la modernisation et le développement du secteur agricole au Mali

G5 SAHEL : vers une « uniformisation des tarifs de communication » dès mars 2019

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct