Malijet.co

Promotion du secteur industriel malien : Le Gouvernement signe un protocole d’accord avec le Patronat italien

Aux fins de se doter d’un cadre approprié pour la coopération interinstitutionnelle, dans le respect de leurs procédures et règlements respectifs ainsi que des accords ou approbations nécessaires pour encadrer des activités spécifiques, le Gouvernement du Mali, le Conseil National du Patronat du Mali et le Confidustria Assafrica &  Mediterraneo, signent  un protocole d’accord,  sous l’égide de la Banque mondiale.  La cérémonie a lieu  ce samedi 09 décembre, au siège du Patronat.

Le Gouvernement malien était représenté par Mohamed Ali Ag Ibrahim, ministre du Développement Industriel. Le président Mamadou Sinsy  Coulibaly  a représenté le Conseil National du Patronat (CNP) et la Confidustria &  Mediterraneo  était représentée par son PDG, Pier Luigi D’Agata. Quant à la Banque mondiale, elle  était  représentée par Alexandre Laune, spécialiste principale du secteur privé. L’objectif du Protocole est de formaliser l’intention des parties à renforcer le partenariat entre le Mali, les opérateurs économiques maliens et les investisseurs italiens. Cela, pour susciter la réalisation des projets industriels structurants. L’ensemble des parties s’est vivement réjouie de ce partenariat

Dans les modalités de collaboration, les parties échangeront en permanence des informations sur les opportunités d’investissements au Mali, une présentation du Mali, avec des projets d’investissements spécifiques, sera effectuée devant des investisseurs italiens dûment sélectionnés et prêts à investir des fonds propres, des relations bilatérales entre des entreprises maliennes et italiennes seront établies afin de co-formuler les besoins nécessaires  à la réalisation des projets d’investissement, une délégation d’investisseurs italiens sera reçue au Mali pour une mission de terrain afin de visiter les projets proposés par les opérateurs économiques maliens dûment sélectionnés.

Les parties prenantes engageront un dialogue public-privé  sur les besoins d’amélioration du cadre législatif et réglementaire de l’environnement des affaires (exemples : accords bilatéraux, protection des investisseurs, etc.). Les parties échangeront sur les opportunités des projets et programmes du Gouvernement et des Partenaires Techniques et financiers, contribuant à développer  le secteur privé et financier au Mali, les parties s’engagent  à privilégier une démarche permettant les transferts des compétences  et des technologies  afin de pleinement atteindre les potentialités  industrielles  maliennes au  travers, notamment de la formation professionnelle, les parties prenantes associeront la diaspora malienne et la société civile lorsque cela s’avère souhaitable et pertinent.

Ce protocole d’accord entre en vigueur dès sa signature. Il a une durée d’une année et est renouvelable par tacite reconduction. Les parties se retrouveront périodiquement chaque année, à partir de la date d’effet du document, ou à la demande des parties, afin d’évaluer le présent protocole. Ce protocole d’accord sera régi et interprété selon les lois de la République du Mali.

Gaoussou Madani Traoré

 

Source: Le Challenger

Vous allez aimer lire ces articles

Salon international de l’industrie du Mali : Le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim sollicite l’implication de l’APCAM

Dispositif national de sécurité alimentaire : Oumar Ibrahima Touré décrie un déficit de communication

Banques : La BDM-SA maintient sa position de leader au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct