RENFORCEMENT DE LA PRODUCTIVITE ET RESILIENCE DES SYSTEMES PASTORAUX : LA BANQUE MONDIALE DEBLOQUE 375 MILLIONS DE DOLLARS POUR LES PAYS DU SAHEL

Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé le 30 mars 2021 le financement de 375 millions de dollars de l’Association Internationale de Développement (IDA) afin d’accompagner le déploiement de la phase 2 du projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS-2).

 

Au Sahel, les systèmes pastoraux font vivre plus de 20 millions de personnes. Ils constituent dans ce sens les véritables moteurs de la croissance dans le Sahel. La nouvelle phase du projet, permettra d’améliorer la résilience des éleveurs et des agropasteurs dans des zones ciblées notamment le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad. Le bétail reste l’un des principaux produits d’exportation pour les pays sahéliens enclavés et l’un des biens les plus échangés avec les pays côtiers. Le nombre des bénéficiaires directs devrait s’élever à 13 millions de personnes environ, y compris des jeunes, dont au moins 30 % de femmes.

Fort du succès de la première phase du projet, le PRAPS-2 poursuivra les investissements destinés à renforcer les systèmes de santé animale, améliorer l’accès aux ressources naturelles et leur gouvernance (y compris à travers la création de nouvelles zones de pâture et de points d’eau), favoriser des déplacements pacifiques (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 02 AVRIL 2021

Ibrehima KONE

Source : NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Au Mali, des mères au foyer se lancent dans la transformation de produits locaux

Financement du PAFEEM: la Banque mondiale accorde 33,08 milliards

Affaires des lingots d’or provenant du Mali : L’Etat malgache veut s’en approprier !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct