Abidjan la capitale économique de la République de Côte d’Ivoire a abrité le 30 novembre dernier, la réunion des ministres en charge du Commerce des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Notre pays le Mali était représenté par le ministre du Commerce et de la Concurrence, Alhassane Ag Ahmed Moussa, à la tête d’une forte délégation. Cette rencontre d’Abidjan a permis aux ministres en charge du Commerce de l’UEMOA d’échanger sur différentes questions relatives à la construction du marché commun, aux négociations commerciales, à la régulation des marchés et à la facilitation des échanges.

L’occasion a été également propice pour les participants de faire le point des initiatives en faveur du développement des échanges intracommunautaires et à l’insertion des Etats dans les chaînes de valeurs mondiales ; d’échanger sur les entraves à la libre circulation des biens et des services et de prendre des résolutions ; faire le point des négociations commerciales multilatérales et des avancés du système commercial multilatéral; faire l’état de mise en œuvre de l’accord de partenariat économique entre la région Afrique de l’Ouest et l’Union européenne notamment l’APEI intérimaire; faire l’état de mise en œuvre du tarif extérieur commun CEDEAO dans l’espace UEMOA ; faire le point des programmes et initiatives communautaires pour le renforcement de la facilitation des échanges.

Les ministres ont examiné le rapport de la réunion des experts relative au processus d’approfondissement de la politique commerciale de l’Union.

Ils se sont félicités du succès de l’examen conjoint des politiques commerciales des Etats de l’Union et échangé sur l’état de mise œuvre des recommandations de la dernière réunion des ministres en charge du commerce tenue en septembre 2017 à Cotonou.

La réunion des ministres juge l’état de mise en œuvre des recommandations satisfaisant et encourage la Commission à poursuivre dans la même dynamique.

En rapport avec les négociations commerciales, les ministres notent avec satisfaction que celles relatives à la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAf) enregistre des avancées positives. Ils encouragent les Etats de l’Union et de la CEDEAO à harmoniser leurs positions, afin de préserver les acquis de l’Union douanière.

Sur la question des Accords de partenariat économique entre l’Afrique de l’Ouest (AO) et l’Union européenne, les ministres observent une évolution positive du nombre de pays signataires (15 sur 16).

A cet effet, eu égard à l’évolution du contexte régional et mondial marqué par la signature d’un APE régional par la plupart des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la prochaine mise en œuvre de la ZLECAf, la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne, les ministres recommandent aux Commissions de l’UEMOA et de la CEDEAO d’engager les concertations avec l’Union européenne pour un report de la date de mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique intérimaire entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne.

Par rapport aux négociations en cours à l’OMC, les ministres demandent de poursuivre avec plus de pro-activité, les discussions au sein de leurs groupes, la recherche du consensus, en vue d’obtenir des résultats mesurables avant la 12ème Conférence ministérielle de l’OMC.

S’agissant du développement du commerce électronique, les ministres ont donné un avis favorable pour que les représentations permanentes des Etats membres à Genève intègrent le « Groupe des amis du commerce électronique pour le développement à l’OMC ». Ils se sont engagés à soutenir le réseau des ministres francophones de l’Economie numérique dont la présidence est assurée par le Bénin. Les ministres ont félicité les Commissions de l’UEMOA et de la CEDEAO pour leurs permanentes concertations et les ont invité à toujours promouvoir la complémentarité dans leurs interventions surtout dans le cadre des ZLECAf, l’Accord de partenariat économique, la Facilitation des échanges et la concurrence.

Les ministres ont été sensibles à l’accueil chaleureux ainsi qu’à l’hospitalité qui a été réservée par les autorités de Côte d’Ivoire, et ont exprimé à Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, au Gouvernement et au Peuple ivoirien, leur profonde gratitude.

Les ministres ont enfin réaffirmé leur engagement à mener toutes les actions permettant la poursuite de l’intégration économique par le développement du commerce au sein de l’UEMOA.

Aliou M Touré

Source: Le 22 Septembre