Une mission comprenant des représentants de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), des aéroports du Mali et de l’Institut géographique du Mali (IGM), s’est rendue jeudi à San, dans le cadre de l’identification d’un site pour la construction de l’aérodrome, a constaté l’AMAP.

 

La mission qui était accompagné des services techniques locaux notamment la Subdivision de l’Urbanisme et de l’Habitat, le Bureau des Domaines et du Cadastre et le représentant de la mairie de la commune urbaine de San,  a visité et porté des observations sur deux sites.

Les conclusions de leur visite ont montré que les deux sites proposés ne répondent pas aux critères fixés pour la construction d’un aérodrome, en précisant que  le premier site est  à proximité de la ville et englouti  la zone militaire et l’espace prévu pour la construction d’un lazaret, qui sont des programmations du Schéma Directeur d’Urbanisme de la ville de San et environs.

Le second site, suivant les conclusions de la mission, bien qu’étant distant de  la ville et des villages  environnants,  ne présentant pas des bornes de morcellement, n’empiétant  pas les zones à vocation du Schéma Directeur d’Urbanisme, est très  sablonneux et accidenté, la direction du vent non favorable à l’orientation de la piste et présente une mauvaise visibilité,  liée à l’abondance de sa végétation.

La prospection d’un troisième site dont la mission n’avait pas les coordonnées du système de localisation pour apprécier son extension peut également toucher certaines zones dans le schéma directeur, selon le représentant de l’Urbanisme.

Les techniciens ont dressé un rapport de synthèse de leur mission qui sera présenté aux autorités à d’autres niveaux de prise de décision encore plus élevée et des réflexions peuvent être engagées dans la perspective de proposer deux autres sites dont l’un est du côté de Sourountouna , et l’autre , sur la RN6 , entre le tronçon Bienso –Daelan, selon la mission.

Le Schéma Directeur d’Urbanisme de la ville de San et environs a prévu dans son périmètre d’urbanisation mais hors zonage, un terrain d’une superficie de 20 hectares situé à 8 km de la ville de San sur la voie Nord-Sud qui relie celle-là au village de Bougoudara.

De l’avis des techniciens de l’aviation civile, la réalisation d’un aérodrome nécessite une superficie minimale de 1000 hectares. L’identification d’un site répondant à la fois à cette aire et aux autres conditions techniques de réalisation d’un aérodrome, pose de sérieux problèmes.

NC/KM

(AMAP)