Sanctions économiques contre le Mali : la Direction nationale du commerce et de la consommation rassure que les stocks peuvent couvrir plusieurs mois

Dans le cadre de la sanction imposée au Mali suite à la prise du pouvoir par les militaires, le suspens règne chez beaucoup de compatriotes maliens. Les désaccords assumés lors des assises sur la transition ont été mis à profit par certains pour tenter de créer la panique au sein de la population, prédisant une rupture très prochaine des stocks en denrées de tout genre.

La Direction nationale du commerce et de la consommation (DGCC) est sortie de son silence pour rassurer la population. Malgré le risque de pénurie de certaines marchandises importées, la DGCC a indiqué que les stocks des produits de consommation peuvent couvrir plusieurs mois encore.  Par ailleurs, la DGCC a rappelé que la croissance de son produit intérieur brut (PIB) a régressé de plus de 6% à un peu moins de 5% (2019) sur la même période.  Un taux qui est, selon le dernier rapport des services du Fonds monétaire international (FMI), estimé à 0,9% cette année, contre une projection initiale de 5%. Sachant que cette chute drastique est consécutive aux effets de la crise sanitaire, s’il fallait y ajouter, selon la DGCC, les effets néfastes de l’embargo, l’économie malienne tomberait en récession.

Source: Journal le Pays-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

ECO : la monnaie qui se fait désirer

Exportation du bétail sur pied : un manque à gagner pour l’économie nationale

Mali : Diadié dit Amadou Sanakaré élu président du patronat (CNPM) mais contesté par son rival

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct