Malijet.co

Selon le PDG de Corsair, le Mali est un grand pays stratégique de l’Afrique de l’ouest.

Après Dakar et Abidjan, la compagnie aérienne française Corsair, étend ses destinations à la capitale malienne. Le vol inaugural est prévu le 30 janvier prochain. Le lancement a été marqué, par une conférence de presse animée par le PDG de Corsair, Pascal De Izaguirre accompagné du gérant de APG, N’Tji Bengaly, en présence du nouveau ministre des Transports, Moulaye Ahmed Boubacar.

Les vols seront opérés en A330, pouvant accueillir jusqu’à 12 passagers en classe Business, 12 en Premium Grand Large et 328 en Classe Economy. Dans un premier temps, ce sera un vol hebdomadaire, le mardi, puis à compter du mois d’avril, Corsair opérera deux vols par semaine,  les mardis et samedis.

Mais déjà, la compagnie dispose d’un partenariat d’échange de code avec Aigle Azur qui dessert Bamako à raison de 3 vols hebdomadaires. Les clients des deux compagnies pourront ainsi bénéficier d’un choix plus large en matière de flexibilité et de combinaisons tarifaires au départ de l’aéroport international Modibo Keïta vers Paris-Orly. Il a souligné que sa compagnie, vieille de 38 ans, effectuait déjà dans les années 80, des vols charters de touristes à destination du Mali pour le  compte d’un tour operator français. La desserte de Bamako intervient après celles de Dakar et d’Abidjan.

Selon le  PDG de Corsair, le Mali est un grand pays stratégique de l’Afrique de l’ouest. Et les Maliens voyagent beaucoup, c’est pourquoi, la société a prévu un gros appareil avec une grande capacité de bagages.  Une autre ambition du groupe est de contribuer au développement du tourisme au Mali. Pour un départ, le prix est de 340.000 FCFA.

Le Mali est aujourd’hui une destination fréquentable. Notre desserte s’inscrit dans une vision de long terme. Nous faisons confiance à ce pays et à l’Afrique qui est le pilier de notre expansion. Nous croyons en l’Afrique et au Mali. L’ouverture de cette ligne est un acte de confiance dans le développement de l’Afrique et plus particulièrement du Mali ” a déclaré le PDG de Corsair, Pascal De Izaguirre.

Le ministre des Transports et du Désenclavement a assuré les responsables de la compagnie du soutien et de l’accompagnement du gouvernement, en raison de sa contribution au désenclavement extérieur du pays, conformément à l’ambition  du président de la République. Il a notamment émis l’espoir que la compagnie va contribuer à l’exportation des fruits et légumes du Mali vers l’Europe.

Ibrahim Youssef  

SourceLejecom

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: Projets routiers Prioritaires du Président IBK : Une surfacturation de plus de 29 milliards FCFA sur le budget d’État-2017

Lutte contre les incendies dans les marchés : L’EDM propose aux commerçants un partenariat de confiance

Amélioration de la gouvernance du secteur minier : La nécessaire formation des acteurs de la surveillance des industries extractives

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct