Seuil Barrage de Kourouba : Le PDI-BS remet les clés des ouvrages à l’ODRS pour exploitation

Le Seuil Barrage de Kourouba et ses Ouvrages connexes dont la réception définitive à eu lieu le 6 janvier 2020 ont été officiellement remis à l’Office de Développement Rural de Selingué (ODRS). Une cérémonie de transfert a eu lieu vendredi 31 janvier 2020 à Kourouba en présence du directeur du génie rural, Agatam Ag Alassane, Le coordinateur national du PDI-BS, Sory Kondo, le directeur général de l’ODRS, Hamidou Coulibaly, le maire de Kourouba, M. Issa Konaté et bien d’autres responsables
Au cours de cette cérémonie de transfert de Base de vie et du Seuil Barrage de Kourouba avec Ouvrages connexes à l’ODRS, le maire de Kourouba, M. Issa Konaté s’est dit ravi ce matin de cette cérémonie qui consacre le transfert de cet ouvrage gigantesque à l’ODRS pour son exploitation. Selon lui, le barrage a commencé à servir les populations des rives du fleuve Sankarani. « Ceci a contribué à changer considérablement les conditions des populations. Nous comptons sur la phase deux du PDIBS », a déclaré le maire.


Pour le Directeur du Génie Rural, M. Agatam Ag Alassane, la cérémonie est chargée de symbolique. « Le PDI-BS, un programme ambitieux de 120 milliards FCFA couvre les zones de Djenné-Talo-Kourouba, un triangle qui offre de possibilités extraordinaires de productions agricoles, d’élevage et de production d’électricité », a déclaré le directeur du génie rural qui ajoute que Kourouba doit rester essentiellement agricole et impacter considérablement la vie des populations.
A l’en croire, la 2e phase du PDI-BS est nécessaire dans la mesure où la 1ère phase a construit les ouvrages et le plus important est d’aménager les plaines. « Nous sommes conscients que la 2e phase est nécessaire car le potentiel est là, construire des pistes pour que les productions puissent être acheminées. Ceci peut permettre aux jeunes de rester et travailler sur place. Le gouvernement est soucieux de l’amélioration des conditions de vie des populations », a rassuré le directeur du génie rural. Il a salué le PDIBS, les partenaires techniques et financiers et l’entreprise chinoise pour le travail. Agatam Ag Alassane a invité le maire et le chef de village à prendre bien soin de ces ouvrages.
Le premier responsable du service bénéficiaire de cet outil de développement, le Directeur de l’ODRS, Hamidou Coulibaly, visiblement très heureux d’accueillir ce joyau, a témoigné qu’avant la réception, l’impact du barrage est déjà visible. « Cette année nous avons réalisé la contre saison avec plus de 300 ha. On se réjoui de toutes les infrastructures et nous avons souci de rentabiliser. Nous allons voir comment il faut valoriser tout ça. Il y a des possibilités de tourisme on va évaluer et voir comment les sites touristiques peuvent être valoriser », a laissé entendre M. Coulibaly.
Concernant la sécurisation, il a invité le maire et les populations à s’impliquer fortement pour la sécurisation des ouvrages. Enfin Hamidou Coulibaly a remercié les partenaires, le PDI-BS et les autorités locales pour la réalisation de l’ouvrage.
Quant au coordinateur national du PDIBS, M. Sory Kondo, il a ajouté que conformément à la vision du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, le PDI-BS a mission de réaliser les ouvrages et infrastructures et de les mettre à la disposition des services utilisateurs. « Après la réception définitive, 6 janvier dernier, aujourd’hui c’est le transfert de l’ouvrage à l’ODRS, service utilisateur du barrage qui a coûté 13 milliards FCFA. C’est une réponse aux préoccupations des populations », a déclaré le coordinateur national du PDI-BS, M. Sory Kondo.
La cérémonie s’est achevée par la signature de l’attestation de transfert et de la convention et la visite de la base vie et du Seuil Barrage de Kourouba et ses ouvrages connexes.

Daouda Konaté, de retour de Kourouba

Source: mali24

Vous allez aimer lire ces articles

Hivernage : Les routes font amitié avec les nids de poule

3è Région : Réception provisoire d’infrastructures réalisées dans les cercles de Sikasso et Koutiala

Mali – Infrastructures routières : Combler le fossé

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct