Malijet.co

BREVES: Des invités ont monté la sentinelle

Le forum “Invest in Mali” a mobilisé les investisseurs étrangers et maliens malgré la menace du Conseil national du Patronat malien (CNPM) de boycotter l’évènement. Face à la forte mobilisation du monde des Affaires, les organisateurs de l’évènement ont brillé par leur incompétence en terme de prévision. Car, lors de la cérémonie d’ouverture du forum présidée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, il y avait plus de monde que de salles à l’hôtel de de l’Amitié de Bamako. Toutes les salles réservées à la cérémonie ont refusé du monde obligeant beaucoup de participants à monter la sentinelle dans les allées.

Des participants…touristes

Le forum « Invest In Mali » n’avait rien à envier à un jour de foire au Grand marché de Bamako en terme de désordre. C’était le laisser-aller pour les participants étrangers dont certains étaient à leur premier séjour au Mali. En absence des hôtesses et n’ayant aucune indication sur la salle réservée à la cérémonie, la plupart des invités venus de l’étranger n’ont fait que se balader dans les couloirs de l’hôtel au tout long de la cérémonie d’ouverture du forum. Aucune disposition d’accueil et d’installation des invités n’avait été prise par les organisateurs à l’entrée de l’hôtel.

Les invités ont galéré avant de retrouver les salles aménagées pour la cérémonie.  Et au moment où ils pensaient arriver au terme de leur souffrance, les salles étaient déjà pleines. Sans se casser la tête, beaucoup d’entre eux sont retournés à leur petite promenade. Heureusement qu’il y avait des stands d’expositions pour les retenir dans l’hôtel.

 

La société ATEL à la conquête des investisseurs

La société de téléphonie mobile, ATEL semble ne pas attendre pas le lancement officiel de ses produits pour attirer les investisseurs. Lors du forum « Invest In Mali », elle était aussi venue chercher sa part du gâteau auprès des autres sociétés « concrètes ».

Pour rappel, la société ATEL, détentrice depuis 4 ans de la 3ème licence, peine toujours à assurer sa présence sur le marché de la téléphonie mobile malien. Le lancement de ses activités maintes fois annoncé au grand public a tout le temps été avorté à la dernière minute. Alors question : la société de téléphonie mobile ATEL était-elle au forum pour chercher le complément de sou nécessaire à la couverture des dépenses liées au lancement de ses produits ?

 

Forte présence des banques

De tous les secteurs d’activités économiques du Mali présents lors du forum « Invest In Mali », c’est les banques qui ont ravi la vedette en terme de mobilisation avec une forte présence de leurs produits dans les stands d’expositions. Elles ont « miné » toute la partie de l’hôtel de l’Amitié réservée aux expositions par leurs articles.

Au même moment, les grands industriels maliens étaient presqu’aux abonnés absents. Ils ont brillé par leur faible présence dans les stands. Qu’est-ce qui cache derrière cette méfiance déconcertante des industriels maliens ? En tout cas, c’est une grosse perte pour le Mali d’Ibrahim Boubacar Kéïta qui se bat péniblement, depuis longtemps, afin de relever le défi de l’industrialisation au Mali.

 

IBK humilié…

Prévue pour clôturer la cérémonie d’ouverture du forum, la projection de film préparée par les organisateurs à l’intention des participants afin de leur édifier sur les opportunités d’investissements au Mali, n’a finalement pas pu être dégustée par les invités, faute de panne technique. Tous les recours des organisateurs afin de jouer l’élément vidéo se sont révélés inutiles. C’est sur cette queue de poisson imputable à ses organisateurs que la cérémonie d’ouverture du forum a pris fin sous le regard grippé du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.

SourceInfo Soir

Vous allez aimer lire ces articles

Edito : « Sinkophobie » ?

En un mot : Cadeau empoisonné ?

Edito : Je m’adresse à IBK

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct