CRISPATION DE LA CRISE POLITIQUE : Un pas dans l’anarchie, un saut dans l’inconnu !

La situation maintes fois redoutée est finalement arrivée: d’une crise politique à une situation insurrectionnelle.

Les événements de ce vendredi 10 juillet n’ont surpris personne…Tant le fossé s’est élargi entre les deux camps, en l’occurrence le Président de la République IBK et le Mouvement du 05 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Point de concession…la corde a fini par céder. D’une situation pacifique, le pas de la violence a été tragiquement franchi avec une vingtaine de morts d’hommes, une soixantaine de blessés, des scènes de violences, de pillage…La capitale du Mali, Bamako, qui est à feu et à sang, est complètement paralysée.

Encore le Mali au-devant de la scène médiatique sur les rubriques de faits divers et de République bananière.

Les responsabilités sont certes partagées, le bon sens et la retenue doivent habiter tous les acteurs. On sait le commencement, mais jamais la fin d’une crise. Nous en avons déjà assez depuis près d’une décennie. Prions pour le repos de l’âme des disparus, prompt rétablissement aux blessés, soutien aux confrères de l’Ortm et à toutes les victimes.

Il est encore temps que les politiques se ressaisissent et se retrouvent autour de la table.

En tout cas, force est de reconnaitre qu’avec l’appel à la désobéissance civile du M5-RFP, un pas dans l’anarchie a été franchi…et espérons que ce ne soit pas un saut dans l’inconnu. Pour l’instant, on observe impuissamment une tempête dont personne ne maîtrise la destination.

Que Dieu préserve le Mali !

Alhamady Moustapha Cissé

 

Source: ledemocratre Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Edito : le Mali des villes contre le Mali des campagnes

En un mot : Tension au M5-RFP

En un mot : La Cédéao a décidé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct