Malijet.co

En un mot : Consentement

L’unité est la chose la moins partagée par les acteurs du Mouvement démocratique. Le Premier ministre et président de l’Asma/CFP, Soumeylou Boubèye Maïga, lors du dernier congrès de son parti a laissé entendre qu’avant la fin du mandat du président IBK, les anciens compagnons de la “Ruche” notamment l’Adéma/PASJ) vont se retrouver pour faire front commun.

En effet, SBM miroite une grande fusion où l’on retrouve le RPM, l’Adéma/PASJ, l’URD, l’Asma/CFP et l’UDD. Une telle déclaration sonne à la fois comme un appel et de véritables retrouvailles de la famille de l’Abeille. Est-ce un effet d’annonce ou une réelle volonté d’aller à un grand rassemblement des acteurs du Mouvement démocratique du Mali ?

Il y a de quoi à prendre en compte les propos du chef du gouvernement qui faisaient suite à ceux du vice-président de l’URD, Ibrahima Ndiaye. Pour ce ténor de l’opposition, malgré les divergences, son parti, l’URD et ceux de la majorité (RPM, Asma/CFP) gardent encore des liens forts.

Certes, une convergence de vue mais depuis l’annonce du PM, seul le parti Adéma PASJ a abordé le sujet publiquement. En présentation des vœux à la presse samedi dernier, le président de l’Adéma/PASJ, Pr. Tiémoko Sangaré sur l’éventuelle fusion dira que son parti est ouvert à toute alliance. Un message que certains interprètent comme un consentement.

DAK

Source: L indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Formation d’un grand mouvement politique : L’Adéma/PASJ répond favorablement à la demande de SBM

Centre du Mali : le Premier ministre lance un ultimatum aux milices

Pour avoir été empêché de rencontrer les militaires à Kemacina le 31 décembre dernier : Moussa Mara invite les autorités à créer un cadre de rapprochement des Fama des Maliens

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct