Malijet.co

En un mot : des massacres similaires

Le bilan est macabre : plusieurs dizaines de morts dont des femmes, des enfants et des personnes âgées. Cette attaque de Sobanoukou aurait fait 38 blessés, 19 personnes portées disparues, du bétail et des vivres calcinés, des animaux abattus. Qui sont derrière cette énième attaque armée qui cible en particulier des populations civiles ? Au stade actuel, difficile de connaitre l’identité réelle des assaillants. Cependant, une similitude : l’attaque du village de Sobanoukou s’apparente plus à celles qu’ont connues d’autres contrées de la région de Mopti.

 

Les Maliens ont en mémoire, le massacre perpétré samedi 23 mars dernier contre le village peul d’Ogossogou. Une attaque ayant causé la mort de plus de 160 personnes, dont une majorité de femmes, d’enfants et des dégâts matériels importants.

Le 1er janvier 2O19, une autre attaque avait endeuillé le village de Koulongo. Ici, 36 personnes ont été tuées : des femmes et des enfants, une soixantaine de greniers et de cases volontairement incendiés.

Ces différentes attaques confirment toute la complexité de la question de la gestion de la sécurité dans la région de Mopti. Conflit communautaire ou actes de déstabilisation programmée par des mains invisibles ? En attendant de trouver une vraie solution, l’opinion nationale a fait déjà sa religion sur qu’elle appelle désormais une guerre importée.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Autrement dit : Mauvais casting

EDITO : On contourne encore la solution pour le centre !

Respectons les aînés , Respectons SEM Ibrahim Boubacar Keïta Ecris par Sangho Amadou

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct