EN UN MOT: Devons-nous continuer à nous mentir ?

Jusqu’ici, les Maliens de tout bord se sont abstenus de porter des jugements critiques sur les Forces armées et de sécurité. Mais, force est de reconnaître qu’on ne doit plus se taire sur leurs  manquements  surtout quand ceux-ci provoquent des drames comme celui qui a encore eu lieu à Ogossagou il y a une dizaine de jours. Pour manque d’eau et de nourriture et surtout l’attente d’une relève depuis 2 mois, les éléments détachés ont plié bagages laissant les populations se faire massacrer quelques heures après.  Il y a bien d’autres agissements inacceptables qui avaient provoqué l’ire des autorités et le limogeage de certains chefs militaires dans la localité.

On attend bien sûr ce que des têtes de hauts dignitaires militaires tombent pour que cessent certains comportements inadmissibles.

DAK

Source: l’indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

En un mot : Sale temps pour les spéculateurs fonciers

Edito: Notre solution !

En un mot : Bisbilles au CNT

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct