Malijet.co

En un mot : il dit haut ce que nos autorités pensent bas

Décidément ce sont les Nigériens qui défendent mieux le Mali. Après son ministre et dauphin Mohamed Bazoum, toujours prêt à dénoncer les dessous de la crise malienne, le président du Niger a décidé de voler au secours de nos autorités en disant tout haut ce que celles-ci ainsi que tous les Maliens pensent du statut de la ville de Kidal, un véritable Etat dans celui du Mali.

 

Lors de sa visite de travail samedi à Bamako, Mahamadou Issoufou a encore une fois dénoncé la situation de la “ville rebelle” dont les hommes forts sont aussi les animateurs du terrorisme au Sahel et couvrent les multiples attaques jihadistes. Une pierre dans le jardin de la communauté internationale, précisément la France et l’Algérie qui ont de tout le temps cautionné les agissements des séparatistes de Kidal. Encore une fois, pour mettre fin à cette bravade de la nation malienne, on ne devrait compter que sur nous-mêmes d’abord. Mais, hélas !

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Edito : Bakary Togola et son griotisme traqués !

Humeur de FACOH : Les nouveaux malades mentaux

Quand l’autorité se fait exécuter !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct