En un mot : le Tchad au secours

Selon différentes sources, les attaques terroristes ont fait plusieurs milliers de morts au Burkina Faso, Niger et le Mali. Pour notre pays, on évoque près de 1000 civils tués depuis janvier et de nombreux camps militaires attaqués et dévastés. En attendant le déploiement de forces spéciales européennes promis par le président français il y a deux semaines, on a appris hier que le Tchad qui a été décisif dans la libération des régions de la domination des organisations terroristes, va envoyer des soldats pour sécuriser les frontières du Mali, du Burkina et du Niger, qui peinent à freiner les attaques djihadistes. Il nous est revenu que  la décision du président Idriss Deby Itno ne fait pas l’unanimité dans le pays dont les opposants soupçonnent un nouveau deal entre Idriss Deby et la France et qui a d’ailleurs stoppé la progression de troupes rebelles vers N’Djamena. En tous cas, Deby a décidé de marchander la bravoure de son armée et surtout sauver son pouvoir malgré une conjoncture économique des plus désastreuses sur le continent. Lire la suite sur aumali…

DAK

 

Source: l’indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Éditorial: Il est temps de hâter hâtivement le pas !

Autrement dit : Quand IBK «s’assoit» sur la Cédéao

Edito : Case départ

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct