Malijet.co

EN UN MOT: Lueur ou leurre

On peut dire que la crise scolaire va connaître une évolution vers l’apaisement. Le Syndicat national de l’éducation et de la culture (Snec) veut aller en tout cas dans ce sens, en changeant de stratégie, en abandonnant les grèves incessantes pour le dialogue. Il justifie cette décision par son devoir de respecter le droit des enfants à l’éducation et les limites du “jusqu’auboutisme” improductif.

Enfin, il rappelle que c’est le dialogue qui a mis fin l’année dernière au blocage autour des primes de logements puisque l’accord a été trouvé avec une prime de résidence. Le Snec veut convaincre les autres syndicats de l’éducation dont certains sont soupçonnés d’avoir des relations suspectes avec des hommes politiques dont un ministre.

En tout cas, même si on rappelle la faible influence de cette nouvelle donne, les choses ne vont plus être comme elles étaient.

DAK

Source: l’indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

L’Édito : Confiance

En un mot: Douze Maliens de France morts du Covid-19

Edito : Il n’est jamais trop tard, Monsieur le président !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct